Icon Sport

Paul Goze prend la parole

Paul Goze prend la parole
Par Rugbyrama

Le 01/05/2020 à 14:53Mis à jour Le 01/05/2020 à 14:57

CORONAVIRUS - TOP 14 - PRO D2 - Depuis le début de la crise, le président de la LNR Paul Gose s’est fait plutôt discret dans les médias. Le patron du rugby professionnel a choisi ce 1er mai, jour de fête du travail, pour prendre la parole. Extraits.

Le président de la Ligue nationale de rugby (LNR) Paul Goze était, ce vendredi matin, l'invité de nos confrères de France Bleu. Un entretien dans lequel le patron du rugby professionnel a répondu à certaines interrogations. Sans trop en dire. Il a évidemment exprimé ses craintes sur les conséquences de la crise lié à cette épidémie de Covid-19. Pour l’ancien président de l’USAP, le danger rode sur le rugby français. "Il n'y a pas que les clubs bien sûr, a-t-il dit. Un certain nombre d'entreprises sont en danger. Nous essayons de prendre des décisions au fur et à mesure que nous avons de la visibilité pour éviter des catastrophes financières qui s'abattent sur notre rugby. Les certitudes sont peu nombreuses. Les informations sont nouvelles chaque jour. L'objectif premier de la LNR est de maintenir la compétition pour que les clubs aient le moins de conséquences financières." A ce sujet, une réunion paritaire a eu lieu jeudi à propos de la baisse des salaires des joueurs. Une réunion houleuse, selon nos informations.

Le président de la LNR est revenu sur plusieurs épisodes de cette crise. Il a notamment expliqué pourquoi la LNR n’avait pas souhaité promouvoir des clubs de Pro D2 pour débuter un Top 16 la saison prochaine. "C'était pour nous un problème de dates, il aurait été compliqué d'étaler un calendrier avec 16 équipes. Le calendrier était déjà très serré. Il va falloir en plus rajouter trois dates puisque nos partenaires européens souhaitent, eux, absolument, terminer la saison 2019/2020 de coupe d’Europe. C'est vital financièrement. Nous avons aussi un match de l'équipe de France et d'autres matchs internationaux qui vont devoir se jouer. Il y a donc au moins six dates de plus par rapport à notre calendrier habituel."

Evidemment, Goze a évoqué les conséquences sportives de l’arrêt définitif de la saison 2019-2020. "Le Comité directeur décidera la semaine prochaine comment se termine le championnat de Top 14 par rapport au classement qui était celui à la fin de la 17e journée. Ce qui est acté, c'est qu'il n'y aura ni montée ni descente. Après un certain nombre de décisions devront être prises, comme de déterminer s'il y aura un champion de France, et comment nous procéderons pour la qualification en coupe d'Europe." Les six premiers du classement sont habituellement directement qualifiés, mais l’hypothèse de matchs de barrages opposant le 5e au 8e (La Rochelle-Montpellier) et le 6e au 7e (Clermont-Toulouse) avait pris de l’épaisseur. "Aucune décision n'est encore prise, donc on peut encore imaginer que Toulouse et Montpellier puissent avoir encore une chance", s’est contenté de déclarer Paul Goze.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés