Icon Sport

Coronavirus : le Stade français solidaire des "bas-salaires"

Coronavirus : le Stade français solidaire des "bas-salaires"
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 26/03/2020 à 10:00Mis à jour Le 26/03/2020 à 10:01

Le Stade français a annoncé mercredi avoir lancé une cagnotte (la "Passe solidaire") pour venir en aide aux hôpitaux parisiens, submergés en raison de la pandémie de coronavirus. Mais pas seulement. Plus discrètement, les joueurs se sont aussi organisés afin que les "bas-salaires" du club, tant dans les rangs de l'effectif sportif que dans ceux de l'administratif, ne pâtissent pas de la situation.

D'abord, un geste en direction des hôpitaux parisiens. Une cagnotte mise en place pour venir en aide à ceux qui se retrouvent en première ligne face au Covid-19. "L'objectif est fixé dans un premier temps à 30 000 €", a indiqué le club parisien, précisant qu’"à l'issue de la cagnotte, un tirage au sort parmi les généreux donateurs sera effectué pour offrir dix maillots du Stade Français Paris dédicacés par l'ensemble de l'équipe et plusieurs objets Collector donnés par les joueurs ; parmi lesquels, le maillot de la finale 2015 de Laurent Sempéré, les crampons de Jonathan Danty, un maillot de match de Kylan Hamdaoui et d'autres encore…"

Mais l'élan de générosité des Soldats rose va bien au-delà. Selon nos informations, les joueurs ont décidé de se montrer solidaire entre-eux mais aussi avec l'ensemble du staff administratif, mis au chômage partiel depuis le début de cette crise sans précédent, avec pour conséquence une perte de salaire de l'ordre de 15 à 20%. En effet, les écarts de salaire entre les uns et les autres, comme dans tous les clubs, étant très grands, les joueurs ont lancé une cagnotte interne où chacun aura la liberté de faire un don du montant qu'il souhaite afin que les salariés dont les revenus ne sont pas aussi conséquents que certains ne se retrouvent pas dans la difficulté.

Une initiative rare qu'il convient de saluer. "Quand on gagne 30 000 euros par mois, ça fait bizarre de perdre 20 % en raison du chômage partiel mais on a toujours le frigo qui est plein, a imagé l'un des joueurs de l'effectif professionnel. En revanche, pour celui qui gagne 1500, 2000 ou 3000 euros, ce n'est pas la même histoire de se voir retirer 20 % de son salaire. Et je crois que dans un moment comme celui-là, c'est bien de dire qu'on a des valeurs, mais c'est bien aussi de le montrer." Dont acte.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés