Icon Sport

Hamadache pendant le confinement : "Je craque, j'ai envie de voir du monde"

Hamadache pendant le confinement : "Je craque, j'ai envie de voir du monde"
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 14/05/2020 à 10:13Mis à jour Le 14/05/2020 à 10:17

CORONAVIRUS - Malik Hamadache l’avouait sans sourciller ce week-end. Il attendait avec impatience ce lundi 11 mai, il nous raconte.

"Je craque un peu, j’ai envie de voir du monde. De retrouver le terrain, de prendre l’air quand bon me semble. De vivre une vie la plus classique possible." Le pilier droit de la Section paloise, originaire, comme son épouse, de Provence, vit dans une maison à Pau avec ses deux enfants. Il s’est astreint chaque jour à de l’entretien physique et s’est mis à courir même mais l’enfermement lui pèse tout de même. "Je profite de ma famille mais là le temps est un peu long", détaille-t-il. Alors, quand Charly Malié, un de ses coéquipiers, propose au joueur de venir préparer des colis à la Banque alimentaire pour soutenir un de ses amis membre de l’association, Malik ne se fait pas prier. "Cela a fait du bien de revoir du monde. De se rendre utile, de sortir de son confinement. Cette mission caritative faisait autant de bien à ceux qui préparaient les colis qu’à ceux qui allaient les recevoir."

Hamadache comme tous les joueurs béarnais vont répondre favorablement et avec enthousiasme à la demande de coup de main de leurs coéquipiers. Chaque jour de la semaine, ils sont trois joueurs professionnels à venir en aide à cette association qui collectent, gèrent et partagent des denrées alimentaires pour les plus démunis.

Cette semaine, le pilier est aussi intervenu pour soutenir une démarche de la mairie de Pau. Le droitier a emballé des masques chirurgicaux qui seront distribués à la population à partir de ce lundi. "Cela permet de casser la routine de l’isolement", insiste-t-il. Et pour la reprise ? Si la balance est toujours son amie en cette fin de confinement, il consent qu’il va falloir mettre les bouchées doubles pour être prêt quand les joutes du Top 14 repartiront. "Je crois avoir perdu de la masse musculaire. Il va falloir rester plus longtemps en salle de musculation. Nous pratiquons un sport à la fois de contact et de combat. Il y aura une phase de réathlétisation."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés