• Top 14 - Bordeaux - Matthieu Jalibert
    Top 14 - Bordeaux - Matthieu Jalibert

Pour aller à Gloucester, l'UBB jouera sans Jalibert

Le

CHAMPIONS CUP - Le demi d'ouverture international Matthieu Jalibert a été mis en vacances. Les Bordelais iront sans lui à Gloucester samedi pour jouer leur premier match de Coupe d'Europe. Les entraîneurs prévoient de donner du temps de jeu à certains joueurs moins utilisés ces derniers temps.

L’UBB se rendra en Angleterre sans son demi d’ouverture international Matthieu Jalibert. Celui-ci va bénéficier de la semaine de vacances qui lui était due en tant que joueur mobilisé par les tests de l’automne. Celui-ci n’était donc pas en Gironde cette semaine pour se ressourcer loin du tumulte de ces dernières semaines.

Autre absent, Ben Tameifuna, le pilier droit international tonguien, mais aussi Yoram Moefana, le trois-quarts centre ou ailier de l’équipe de France, de toute façon blessé à une épaule. Mais il sera lui aussi considéré comme en vacances. En revanche, Maxime Lucu sera bien sur le pré, il devrait être en congé la semaine prochaine, celle du match à domicile face aux Sharks sud-africains.

Mais l'UBB aura au moins pu attaquer son intermède européen le cœur léger. La victoire face à Brive l’a soulagé d’un vrai poids. Mais évidemment, les Bordelais se retrouvent face à une interrogation quant à la suite de leur saison. Ils ne s’estiment pas lâchés dans la course au top 6, après tout ils ne sont qu’à trois points de Montpellier, cinquième, et Lyon, sixième.

Une carte à jouer pour Giammarioli et Tom Willis

Samedi après la victoire face à Brive, Frédéric Charrier avait averti qu’il aurait une discussion avec les joueurs sur la façon d’appréhender les rendez-vous face à Gloucester et aux Sharks : "Nous n’avons pas envie de faire l’impasse en Coupe d’Europe, mais il est sûr que nous avons besoin de points pour remonter au classement. Ce ne sont pas les joueurs qui décident mais il y aura un échange avec eux sur les évolutions qu’on doit mettre en place, sur ce qu’on veut faire de cette compétition, quel comportement on doit avoir. Ca, nous devons le décider ensemble."

En milieu de semaine, Frédéric Charrier a maintenu son discours : "Il faut comprendre qu’il faudra aller ensuite à La Rochelle et recevoir Montpellier dans la foulée. Ca fait quatre gros morceaux et pour y faire face, nous aurons besoin de tout le monde. Nous en avons parlé très librement lundi avec les joueurs."

De cette réunion, il est ressorti un premier principe : "Vu que nous sommes un peu en retard au classement, la priorité, c’est quand-même le Top 14, même si les deux rencontres qui arrivent peuvent nous permettre de progresser et de passer un cap face à ces deux adversaires de haut niveau. Nous espérons donc montrer un visage qui nous projettera vers les deux grands rendez-vous qui nous attendent. Nous espérons prendre des points face à Gloucester et prolonger notre série à domicile." On allait dire "invaincus", mais non, l’UBB a déjà perdu une fois à Bordeaux, en ouverture face à Toulouse, défaite d’un rien dont on mesure encore les conséquences. Si la charnière n’avait pas loupé trois coups de pied en fin de rencontre, l’UBB serait à la cinquième place.

L’entraîneur bordelais n’a pas caché l’identité des hommes qui seront testés en Angleterre. "Il y en aura en troisième ligne notamment, tels que Renato Giammarioli, ou Tom Willis qui n’a pas encore débuté un match. Je pense aussi à Federico Mori ou à Geoffrey Cros, chez les trois quarts." À Perpignan et face à Brive, les deux entrées en jeu de Tom Willis ont été très appréciées, un peu à l’instar de celles de son frère Jack avec Toulouse.

Tout ce contexte n’a pas empêché le staff de travailler sur la meilleure façon de contrer ces Anglais qui sont quatrièmes de leur championnat, avec quelques noms assez connus : Jonny May, Louis Rees-Zammit, Chris Harris ou Adam Hasting (a priori blessé).