• Champions Cup - L'arrière Brice Dulin (La Rochelle) face à Northampton
    Champions Cup - L'arrière Brice Dulin (La Rochelle) face à Northampton
  • Champions Cup - L'arrière Brice Dulin (La Rochelle) face à Northampton
    Champions Cup - L'arrière Brice Dulin (La Rochelle) face à Northampton

L’homme du match : Dulin leur a tout fait !

Le

CHAMPIONS CUP - Brice Dulin, l’arrière international de La Rochelle, a livré une partie splendide pour sa 42ème apparition en Coupe d’Europe. A son actif, un essai et une passe décisive face à des joueurs de Northampton totalement dépassés.

Franchement, on a eu l’embarras du choix pour trouver un "homme du match" après une telle promenade de santé. La Rochelle a totalement surclassé Northampton pendant une heure, au point de mener 46 à 0 avant de logiquement baisser de pied en fin de rencontre. Brice Dulin a recueilli nos faveurs pour sa première période superbe. L’arrière international a marqué un essai d’entrée de jeu. Servi au large, il a tapé à suivre poussant le demi de mêlée adverse James à la faute, avant de récupérer pour aplatir.

Puis il a trouvé une touche via un magistral 50-22. Il a ensuite offert un essai à Ulupano Seuteni d’une belle passe au pied. "Nous sommes heureux de notre première mi-temps, nous savons dans cette compétition qu’il fallait soigner le goal average", a t-il déclaré à la pause au micro de France 4, sans vouloir trop se pousser du col.

Champions Cup - L'arrière Brice Dulin (La Rochelle) face à Northampton
Champions Cup - L'arrière Brice Dulin (La Rochelle) face à Northampton

Brice Dulin s’est montré au diapason du festival des Rochelais, abreuvés de pénalités par M. Brace (mais comment les joueurs de Northampton ont-ils pu commettre autant de fautes ? Treize en 60 minutes, quinze au total). L’arrière aux 36 sélections n’a pas fait ses 32 ans, il a joué les 80 minutes sans sourciller d’abord puis il a constamment mis son équipe dans le sens de la marche, par des passes, des accélérations, des relances ou des coups de pieds de toute sorte.

Si l’on devait lui trouver un alter ego chez les avants, on citerait Yoan Tanga, également très tranchant. Mais compte tenu du contexte, du froid, de son âge, de toute une série de choses, il est apparu à beaucoup comme le héros rochelais de la soirée glaciale. Il a marqué d’une pierre blanche sa 42 eme apparition en Champions Cup qu’il aura connue sous trois maillots : Castres, Racing et donc, La Rochelle.