• Champions Cup - Morgan Morris (Ospreys) face à Montpellier
    Champions Cup - Morgan Morris (Ospreys) face à Montpellier
  • Champions Cup - Les Osprys ont assomés Montpellier avec l'essai de Kieran Williams
    Champions Cup - Les Osprys ont assomés Montpellier avec l'essai de Kieran Williams

Le baromètre de Montpellier - Ospreys : Morris et Beard rayonnent, le MHR absent dans le combat

Le

CHAMPIONS CUP - En perdant à domicile contre les Gallois des Ospreys, les Montpelliérains ont totalement perdu le bénéfice de leur victoire bonifiée chez les London Irish. Un non-match absolu, qui s’explique en partie par un manque flagrant d’engagement.

Les Tops

Adam Beard

L’héritier et le coéquipier en club et en sélection de la légende vivante Alun Wyn-Jones a symbolisé à merveille la supériorité de son pack sur celui du MHR. Tout au long de la partie, Beard s’est illustré dans les tâches de l’ombre. Agressif en défense et dans les rucks, efficace dans les mauls de son équipe, il s’est aussi montré dans le jeu courant où il fut souvent utilisé en pivot au centre du terrain. Mention spéciale à l’ensemble du reste du pack, remplaçants y compris.

Montpellier surpris par les Ospreys au GGL Stadium ?
Le film du match > https://t.co/BoiRDIJ8RR#MHRvOSP pic.twitter.com/YZrEI92f7i

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 17, 2022

Morgan Morris

Le troisième ligne a éclipsé la référence au poste en Europe, Zach Mercer, et a été élu homme du match. Rien que ça. Il a marqué le deuxième essai des siens qui a remis les Montpelliérains hors de portée. Il a été également très actif en défense et a terminé meilleur plaqueur de son équipe (11 plaquages), sans oublier ses deux ballons grattés. Un match plein pour le troisième ligne centre des Ospreys.

Clément Doumenc

Difficile de sortir un Montpelliérain du lot tant ils furent tous méconnaissables. Dans ce marasme, Clément Doumenc s’est tout de même mis en valeur par son efficacité en défense avec un 100 % sur ses 13 tentatives, et ses deux ballons grattés. Malgré tout, il n’a rien pu faire face à la domination galloise dans le jeu au sol...

Les Flops

L’indiscipline héraultaise

Dans les seules 20 premières minutes, les Héraultais ont concédé pas moins de 6 pénalités et un carton jaune, donné à Florian Verhaeghe. Les Cistes ont ainsi ouvert la voie royale à leurs adversaires pour que ces derniers marquent le premier essai de la partie, sur un ballon porté lancé juste après la sortie du terrain du deuxième ligne. La tendance s’est même confirmée, puisque les Cistes ont regagné les vestiaires en ayant concédé au total 10 pénalité. Et les Ospreys ont ainsi pu marquer un deuxième essai, menant 14-3 au GGL à la pause. Une indiscipline qui, selon les joueurs eux-mêmes, s’expliquait en très grande partie par un manque de combativité de l’ensemble de l’équipe.

Champions Cup - Les Osprys ont assomés Montpellier avec l'essai de Kieran Williams
Champions Cup - Les Osprys ont assomés Montpellier avec l'essai de Kieran Williams

Ben Lam

Soyons clairs : au vu du manque d’investissement de l’ensemble de l’équipe, le Néo-Zélandais ne peut pas être le seul coupable dans ce naufrage collectif. Toujours est il que celui qui était l’une des recrues phares de l’intersaison est en passe de se transformer en énorme flop. Son manque d’investissement défensif fut d’ailleurs criant sur l’essai du centre Williams. Alors que son vis-à-vis George Bridge a certainement signé son meilleur match depuis son arrivée, Ben Lam a été totalement transparent.

Zach Mercer

Pour une fois, Zach Mercer n’a pas marché sur l’eau. Si l’on regarde simplement sa ligne de statistiques individuelles, l’Anglais a pourtant fait un bon match (68 mètres gagnés, 12 plaquages réussis et aucun manqué, etc.) Mais les chiffres n’expliquent pas tout. Pour son premier vice-capitanat, l’Anglais ne s’est pas montré à son avantage dans ce rôle et s’est montré tendu, agacé et agaçant. On l’a trop souvent vu converser et remettre en question les décisions de l’arbitre de la rencontre, le Géorgien Amashukeli et a fini par se mettre ce dernier à dos. Certes, l’arbitrage de ce dernier laissa souvent à désirer mais au vu de son statut et de son expérience, Mercer aurait dû savoir garder son sang-froid.