• Champions Cup - Jonathan Danty (La Rochelle)
    Champions Cup - Jonathan Danty (La Rochelle)

L'antisèche : la démonstration de force des Rochelais

Par Rugbyrama
Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Les supporters rochelais n'ont pas affronté le froid hivernal pour rien ! Les Maritimes ont livré une prestation XXL avec un 46-0 infligé aux Anglais jusqu'à la 70ème minute de jeu. Une démonstration de force dans leur antre qui permet à Jonathan Danty et ses coéquipiers de confirmer leur statut européen.

Le fait du match : des Anglais paralysés

On a eu comme l'impression que ces Anglais n'étaient jamais vraiment sortis du vestiaire. Face à un Stade rochelais surpuissant, Ludlam et ses coéquipiers n'ont eu de cesse de défendre et se sont mis à la faute de nombreuses fois (6 pénalités dans les 23 premières minutes de jeu, 15 au total). Et le carton jaune de Jonathan Danty (32e) n'y fera rien, puisque à 14 contre 15, les Rochelais enchaînaient les offensives avec pas moins de quatre essais inscrits en première période. En plus de l'indiscipline, les trop nombreuses fautes de mains n'ont pas permis aux visiteurs du jour de mettre leur jeu en place. Rien ne réussissait à Northampton à l'image de leur première occasion d'essai, refusé à la vidéo pour ballon non contrôlé dans l'en but. Les Anglais sauveront l'honneur avec un essai de l'ailier James Ramm, à la 70e minute de jeu puis un deuxième signé Proctor cinq minutes plus tard.

Le chiffre : 32 points en une mi-temps

C'est une première mi-temps à la hauteur de leur statut de champion que les Rochelais ont livré dans leur antre. 32 points inscrits en première période et un bonus offensif acquis avant la pause. Voilà une prestation XXL qui permettait d'entrée de jeu de montrer à leurs adversaires qu'ils ne laisseraient pas filer leur titre aussi facilement. En deuxième mi-temps, l'intensité était toujours aussi élevée et à vingt minutes de la fin les Rochelais menaient 46-0, avant que Northampton s'offre ses premiers points. Une rencontre qui se terminait sur le score de 46-12. Une victoire à cinq points pour les Maritimes qui ne pouvaient pas rêver mieux pour entammer cette campagne européenne.

Les Rochelais atomisent Northampton ! #HeinekenChampionsCup ?

Le film du match > https://t.co/pzRDxyg5VP ? pic.twitter.com/f8BG9moqpG

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 10, 2022

La décla : "On ne se considère pas comme champions, c'est une nouvelle aventure qui commence"

Au terme de cette victoire écrasante, Grégory Alldritt expliquait : "C'était important de rentrer comme il faut dans cette compétition. La phase de poule passe très vite et une défaite à domicile c'est quasiment une élimination donc on est très satisfaits du résultat. On s'était dit toute la semaine qu'on voulait oublier ce qu'il s'était passé l'année dernière, c'est une nouvelle aventure qui commence. On ne se considère pas comme champions. On veut aller jusqu'au bout avec beaucoup de nouvelles recrues qui sont encore plus motivées que nous, on l'a vu aujourd'hui ils ont été énormes encore une fois"

La question : les Rochelais ont-ils les épaules pour s'offrir un deuxième titre ?

Avec une prestation comme celle qu'ils viennent de livrer face à Northampton, il semblerait évident de dire que les Rochelais ont toutes les chances d'aller loin dans cette nouvelle édition de la Champions Cup. Outre le fait qu'ils sont champions en titre et que Brice Dulin et ses coéquipiers apparaissent naturellement dans la liste des favoris, c'est ici du contenu dont il faut parler. C'est bien simple, ils ont dominé tous les secteurs de jeu avec une facilité déconcertante. Remarquable sur le plan offensif et presque imprenable tant la défense était en place, ce samedi, le Stade rochelais était difficilement jouable. Alors forcément la question se pose, les Maritimes sont-ils les grands favoris au titre ?