• Champions Cup - Sharks - Kolisi
    Champions Cup - Sharks - Kolisi
  • Champions Cup - Bordeaux - Caleb Timu
    Champions Cup - Bordeaux - Caleb Timu

Kolisi au sommet, Ducuing n’a pas loupé sa rentrée... Le baromètre d'UBB-Sharks

Le | Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Les Sharks se sont imposés à Bordeaux 19-16 au terme d’une démonstration de force en deuxième période avec une profusion de pénalités en guise de récompense. Mais les Bordelais ont vendu chèrement leur peau. Ils n’ont pas subi la piquette qu’on leur promettait. Mais les avants sud-africains étaient trop forts.

Les tops

Siya Kolisi

Le troisième ligne capitaine des champions du monde a été excellent par sa puissance et sa justesse. Il s’est comporté en grand leader du pack des Sharks qui a pris la mesure des Bordelais en deuxième mi-temps. Difficile d’être davantage conforme à sa réputation. Une soirée aussi royale que glacée.

Curwin Bosch

On ne connaissait pas trop ce demi d’ouverture de 25 ans, même s’il compte deux sélections avec les Springboks. On comprend pourquoi vu la puissance et la précision de son coup de pied. Il a aussi réussi un drop magistral. Sobre et précis dans le jeu. Il a marqué la partie de son empreinte malgré le froid.

Nans Ducuing

Pour sa rentrée, l’arrière à la bonne humeur légendaire a fait honneur à sa réputation. Il a tenté de relancer chaque fois que c’était possible. On l’a vu créer une jolie brèche en première mi-temps et une superbe remontée de balle en seconde période avec un goût pour les chistéras du meilleur effet.

Lors de la deuxième journée de @ChampionsCup_FR, l'UBB s'incline de peu face aux Sharks de Kolisi et Etzebeth !

Le film du match > https://t.co/0aEJZeSB8M pic.twitter.com/T8msxWltfE

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 16, 2022

Les flops

Jandre Marais

Disons qu’on attendait un peu plus du Sud-Africain de Bordeaux qui n’a pas pas pu enrayer la montée en puissance du pack des Sharks en deuxième période. Difficile de l’accabler, mais on espérait une partie royale qui n’a pas eu lieu.

Caleb Timu

Le numéro 8 néo-zélandais ne pèse pas assez sur le jeu. On aurait aimé le voir un plus dans l’avancée pour faire souffrir la défense adverse. Ou alors auteur de gestes plus décisifs.

Champions Cup - Bordeaux - Caleb Timu
Champions Cup - Bordeaux - Caleb Timu

Bongi Mbonambi

Le talonneur champion du monde a fait sa part de travail de l’ombre, mais on l’a vu faire des maladresses ballon en main en première mi-temps. Il ne semblait pas dans son assiette, pas flamboyant en tout cas.