Icon Sport

Saint-André : "On a mal à la tête"

Saint-André : "On a mal à la tête"
Par Rugbyrama

Le 16/01/2022 à 19:33Mis à jour Le 16/01/2022 à 19:45

CHAMPIONS CUP - Humiliés sur le pelouse du Leinster (89-7), les Montpelliérains risquent d'avoir du mal à s'en remettre. Tout en assumant ses responsabilités, le manager héraultais Philippe Saint-André a avoué à L'Equipe ressentir de la honte. Mais il se félicite aussi d'avoir pu aligner une équipe au vu des cas de Covid qui ont touché l'effectif de Montpellier ces dernières semaines.

Le manager montpelliérain ne va probablement pas bien dormir cette nuit. Et pour cause, la défaite historique de ses joueurs sur la pelouse du Leinster ce dimanche (89-7). Une défaite qui pourrait laisser des traces dans l'effectif des Cistes, même si l'équipe alignée à la RDS Arena était largement remaniée et privée de ses cadres.

Après la rencontre, Philippe Saint-André, joint par téléphone par L'Equipe, a déclaré avoir "mal à la tête...très mal". PSA a ensuite avoué sa part de responsabilités dans cette débâcle: "Quand il y a une défaite comme ça... La première chose, c'est que moi, je me suis trompé. Je ne vais blâmer personne car notre situation est compliquée depuis deux semaines et demie, avec des entraînements à effectif très réduit". Mais après six victoires d'affilée en 2021, "la facture est très salée" concède PSA.

Il a néanmoins tenu a ajouté une note de positif dans le désarroi de cette lourde défaite. "La seule bonne chose, c'est qu'on a pu rejouer sur le terrain mais aujourd'hui (dimanche), le Leinster avait une très grosse équipe et nous n'avons pas pu être compétitifs. Il n'y avait rien du tout et ce dès la première minute, ce qui est le plus désolant. Quand vous prenez un tel score, il n'y a pas grand-chose à dire, on se remet au boulot en espérant retrouver un effectif plus complet. Là, on a fini pratiquement avec notre ligne de trois-quarts des espoirs contre celle de l'équipe d'Irlande."

"Je n'avais jamais pris autant de points dans ma carrière, que ce soit comme joueur ou entraîneur. On va tout faire pour se remettre au travail, espérer retrouver des joueurs la semaine prochaine, et que les choses vont revenir pour montrer autre chose", a conclut l'ancien sélectionneur du XV de France, honteux.

Contenus sponsorisés