Midi Olympique

Leicester arrache la victoire à Bordeaux

Leicester arrache la victoire à Bordeaux

Le 11/12/2021 à 18:09Mis à jour Le 11/12/2021 à 18:30

CHAMPIONS CUP - Dans une rencontre indécise jusqu’au bout, les Tigres de Leicester ont battu l’UBB grâce à une pénalité de leur ouvreur, George Ford, en toute fin de match. Bordeaux démarre donc sa campagne européenne par une défaite, 13-16.

Tombeur de l’ogre toulousain samedi dernier en Top 14, Bordeaux-Bègles a cette fois chuté face à plus fort. En effet, pour démarrer cette Champions Cup, les garçons de Christophe Urios se sont inclinés face à Leicester, leader du Premiership, qui enchaîne là une dixième victoire d’affilée cette saison.

Devant leur public, les Bordelais étaient mis sur de bons rails grâce à une pénalité de Maxime Lucu (3e). Généreux dans l’effort, les garçons de Christophe Urios n'hésitaient pas à proposer du jeu debout en ce début de match. Le problème ? Il résidait dans le fait que les locaux étaient parfois maladroits quand ils approchaient de l’en-but adverse. Les Tigres de Leicester, de leur côté, se montraient terriblement efficaces dans leur jeu au pied d’occupation.

Ils profitaient des problèmes de Bordeaux en conquête et de leur indiscipline (sept pénalités, un carton jaune contre Douglas à la 18e) pour maintenir les locaux sous pression. Logiquement, Guy Porter inscrivait le premier essai du match (21e) et le trois-quarts centre permettait aux Anglais de prendre l’avantage pour la première fois du match (3-10).

Dans le dur jusque-là, Bordeaux profitait de sa supériorité numérique suite à un carton jaune adressé à Hosea Saumaki après une charge en l’air sur Nans Ducing (34e) pour terminer fort cette première période. Alors que la sirène venait de retentir, Jean-Baptiste Dubié, bien servi par Yoram Moefana, ramenait Bordeaux à hauteur des Tigres et à la pause, les deux équipes étaient dos à dos, 10-10.

Au retour des vestiaires, les Anglais continuaient de mettre une pression constante sur les locaux. Harry Potter n’était pas loin de redonner l’avantage aux siens après une belle offensive (45e), mais son essai était logiquement refusé suite à un en-avant de Guy Porter. Dans la foulée, George Ford, impeccable jusque-là, manquait une pénalité dans ses cordes, puis l’ouvreur anglais tapait ensuite directement un ballon en touche.

L’UBB profitait du coup de moins bien du numéro dix anglais pour repartir à l’assaut du camp adverse et reprendre les devants après une pénalité de Maxime Lucu (13-10, 53e). Alors que la rencontre devenait de plus en plus fermée et que le chronomètre avançait, c’est une véritable guerre stratégique - celle de l’occupation au pied - qui se mettait en place. À ce jeu-là, George Ford se montrait impeccable et à dix minutes de la fin, après une pénalité obtenue par son pack en mêlée, il ramenait son équipe à hauteur (13-13). Cinq minutes plus tard, profitant d’une nouvelle faute bordelaise dans le jeu au sol, le numéro dix redonnait l’avantage à Leicester (13-16).

L’UBB, après la sirène, avait une balle de match avec une touche à cinq mètres de l’en-but anglais. Mais les Tigres de Leicester, très bons en défense, grattaient ce dernier ballon et s'imposaient de trois petits points.

Le film du match

Contenus sponsorisés