Icon Sport

Le baromètre de La Rochelle - Glasgow : Alldritt brillant, Fagerson en dedans

Le baromètre de La Rochelle - Glasgow : Alldritt brillant, Fagerson en dedans
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 12/12/2021 à 21:26Mis à jour Le 12/12/2021 à 21:35

CHAMPIONS CUP - Les Rochelais ont battu Glasgow 20-13 après avoir souffert notamment en début de match. Ils doivent une fière chandelle au deuxième ligne australien et au numéro 8 du XV de France.

Ce la Rochelle-Glasgow fut assez passionnant parce que les Ecossais ont fait flotter le parfum de la surprise au début et puis les Rochelais ont su revenir dans la partie avec une certaine autorité et un vrai brio. Le suspense a perduré jusqu'au bout, avec des éclairs de part et d'autre.

Les Tops

Will Skelton

Quelle performance du deuxième ligne australien. Il a réussi une partie énorme notamment dans le domaine des « grattages ». Sur les points chauds, il a permis à son équipe de gagner au moins trois ballons dont deux dans les dernières minutes qui ont pesé très lourd. Will Skeleton, 2m 03 et 140 kilos a conforté sa réputation. On comprend pourquoi les Wallabies ont fait des pieds et des mains pour le récupérer.

Gregory Alldritt

Le numéro 8 du XV de France a fait un match magnifique. Il a notamment joué un rôle décisif sur le deuxième essai d'Ereniko Buliruarua avec deux interventions pleines de justesse et d'adresse. Mais son bilan ne se limite pas à ça. Il a par exemple réussi une percée majuscule à la 67e minute. On l'a vu omniprésent pour mettre la pression sur la défense adverse par son habituelle puissance. Il a incarné la supériorité du Stade Rochelais sur cette bonne équipe de Glasgow, ambitieuse, mais moins décisive.

Brice Dulin

L'arrière international s'est montré excellent. On retient de son match ce coup de pied par-dessus pour lui-même qui a provoqué un déséquilibre et qui a abouti indirectement à l'essai de Reda Wardi. Plusieurs fois, Brice Dulin a permis aux Rochelais de s'extirper de la pression écossaise. Sincèrement, après l'avoir vu jouer comme ça, on se dit que Fabien Galthié peut encore l'appeler pour le Tournoi si la nécessité s'en fait sentir.

Les Flops

Richie Gray

On attendait un peu plus du deuxième ligne écossais, ex joueur de Castres et de Toulouse, revenu au pays. Il n'a pas été catastrophique, mais on aurait aimé le voir porter le ballon avec talent comme il le faisait naguère. Il aurait suffi d'un geste de grâce pour offrir une munition décisive à cette équipe de Glasgow qui n'est pas passé loin du match nul. A 32 ans, il finit une belle carrière. Mais certaines images de ses premiers matchs nous reviennent sans arrêt en mémoire. Trop peut-être.

Champions Cup - Richie Gray (Glasgow Warriors) face à La Rochelle

Champions Cup - Richie Gray (Glasgow Warriors) face à La RochelleIcon Sport

Zander Fagerson

Le pilier droit international écossais n'a pas été mauvais dans le jeu courant. Mais il a souffert en mêlée, il a incarné à nos yeux ce pack écossais vaillant mais qui manque de puissance pour vraiment exister au plus haut niveau et pour mettre son équipe en situation de convertir ses temps forts. Son jeu collectif était au point, mais dans l'épreuve de force, il n'était pas au rendez-vous.

Pierre Popelin

Il est entré en fin de match en position d'arrière. Il a fait un en avant fâcheux sur son premier ballon, rendant le ballon aux Ecossais qui ont eu l'occasion de revenir dans le match. Il vaut mieux que cette image, évidemment.

Contenus sponsorisés