Icon Sport

Lapègue voit double, Latu a failli plomber Paris : le baromètre de Stade français - Connacht

Lapègue voit double, Latu a failli plomber Paris : le baromètre de Stade français - Connacht

Le 23/01/2022 à 17:08Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Le retour gagnant de Clément Castets après sa blessure, Sanchez assure et Lapègue voit double pour les Tops. Un Latu indiscipliné met en danger Paris, Carty et Butler ne brillent pas non plus côté Flops. Découvrez le baromètre de la rencontre Stade français - Connacht.

Les Tops

Nicolas Sanchez

C'est probablement la meilleure version du Puma argentin qui s'est présentée sur la pelouse de Jean Bouin. Il s'est montré vif en attaquant et franchissant le premier rideau défensif adverse à plusieurs reprises. Des assauts offensifs intelligents puisque il ne s'esseule jamais et cherche toujours à transmettre son ballon. Lorsque l'occasion se présente, il alterne avec du jeu au pied court (en témoigne ses par-dessus bien sentis) mais aussi de l'occupation. Pour parfaire la copie, son implication défensive est à souligner.

Clément Castets

Pour son retour sur un terrain depuis le 22 mai dernier après une lourde blessure au genou, Clément Castets a livré une performance propre et appliquée. Dominateur en mêlée fermé où il n'a pas montré d'appréhension, c'est dans ce secteur qu'il a pu engranger de la confiance. Disponible et volontaire dans le jeu courant, il a bien montré la palette de jeu qu'on lui connaît. On peut dire sans problème que c'est un retour gagnant pour l'ancien toulousain.

Adrien Lapègue

Omniprésent et en demande permanente de ballons, le virevoltant ailier parisien a fait trembler la défense irlandaise. On dit que la foudre ne frappe jamais deux fois au même endroit, pourtant c'est ce qu'a fait l'éclair Adrien Lapègue. Une première fois à la 18ème en franchissant et aplatissant du bout des doigts un ballon sur la ligne puis à la fin du match pour redonner l'avantage au score avec un superbe essai tout en évitement et en vitesse. Un essai crucial qui, avec la pénalité de Joris Segonds, permet aux Parisiens de croire à la qualification.

Les Flops

Tolu Latu

Encore et toujours, la discipline entre dans la danse lorsque l'on évalue une rencontre de Tolu Latu (1 carton tous les trois matchs joués en Top 14). Et cet après-midi, il a à nouveau fauté. Un carton jaune d'abord pour avoir plongé sur un adversaire au sol puis ensuite un deuxième synonyme d'exclusion pour avoir eu des mots déplacés envers l'arbitre. Une indiscipline qui aurait pu coûter cher aux Parisiens puisque une possible qualification était en jeu. D'autant que les Soldats roses ont encaissés deux essais à chaque fois que le talonneur a quitté le terrain.

Jack Carty

L'ouvreur international irlandais n'a pas su porter son équipe comme il a l'habitude de le faire. Trop peu créatif dans l'animation offensive, il a été bien muselé par son vis-à-vis Nicolas Sanchez. Sa relation privilégié avec l'absent du jour Bundee Aki l'a peut-être destabilisé. Défensivement, ses six plaquages manqués coûtent cher aussi dans l'évaluation de sa performance.

Jarrad Butler

Le puissant numéro 8 n'a pas eu l'aura attendue notamment en première période. Son impact physique ne s'est fait ressentir que durant une partie de la deuxième mi-temps, là ou il y a inscrit son essai, mais cela n'a pas été suffisant pour espérer battre des Parisiens accrocheurs. Il aurait du emmener les siens pour enfoncer un peu plus le clou, ça n'a pas été le cas. On relève aussi évidemment la pénalité concédée en fin de rencontre suite à une obstruction. Faute qui permet à Paris de pouvoir croire à la qualification.

Contenus sponsorisés