Icon Sport

La Rochelle prend une sérieuse option après son nouveau succès sur les terres de l’UBB

La Rochelle prend une sérieuse option après son nouveau succès sur les terres de l’UBB

Le 09/04/2022 à 15:55Mis à jour Le 09/04/2022 à 16:12

CHAMPIONS CUP – Une semaine après un premier succès à Chaban-Delmas en TOP 14, le Stade Rochelais a renouvelé la performance en huitième de finale aller. Et quel succès (13-31) ! de quoi prendre une sérieuse option pour la qualification avant le match retour. L’UBB a manqué de réalisme.

On s’était séparé sur une fin de match à suspense et une pénalité de West après la sirène pour un succès du Stade Rochelais en championnat, déjà à Chaban-Delmas. Et l’on s’est retrouvé pour au final un nouveau revers de l’UBB sur ses terres face au rival, dans un match intense – surtout en première période. Sauf que cette fois, l’écart est net. Car les Maritimes ont fait preuve à la fois de maitrise mais aussi de réalisme, tout en étant entreprenants et capables de gérer leur avance pour éteindre l’Union, qui a raté quelques coups et qui s’est heurtée à une grosse défense. Tout en peinant dans l’occupation du terrain.

L’écart de 18 points ne peut être jugé comme décisif avant le match retour à Marcel-Deflandre, mais il constitue déjà une belle opération pour les Rochelais, qui ont mené d’un bout à l’autre de la rencontre, dès l’ouverture du score de West sur pénalité (10e, 0-3), et surtout après une première différence de Raymond Rhule, auteur d’une course tranchante dans la défense pour ouvrir le bal (22e, 3-8). Si l’on a senti deux équipes ayant envie de jouer les coups à fond, et surtout animées par l’idée de maintenir le jeu chez l’adversaire, La Rochelle a eu la capacité à se montrer plus constant dans ce sacré combat, et ce sacré derby.

Un carton jaune qui plombe l’UBB

Les Bordelo-Béglais sortent de ce match avec des regrets, nourris notamment par ce carton jaune contre Clément Maynadier pour avoir touché le ballon devant sa ligne en n’étant pas à 10m, suite à une pénalité jouée rapidement par les Rochelais. Ce fut clairement le tournant, avec en plus un essai de pénalité (64e, 8-28). Avant cela, Cameron Woki d’une feinte en sortie de regroupement pour l’UBB (50e, 8-16) et Jonathan Danty sur un renversement du Stade Rochelais (53e, 8-21) ont également trouvé des failles, dans ce qui était un chassé-croisé avec deux formations se rendant coup pour coup.

Pour autant, il ne faut pas oublier l’importance du pied de West dans ce match (14 points), ce qui a permis de maintenir un écart. L’essai sur une relance de 60 mètres de Federico Mori en fin de duel a bien permis d’initier une révolte girondine (68e, 13-28), pour autant elle ne fut pas suivie d’effets concrets. On n’oubliera pas de mentionner cet essai – logiquement – refusé à Jean-Baptiste Dubié en toute fin de duel pour une position de hors-jeu (78e), car il aurait clairement pu changer la donne dans la manière d’aborder la confrontation retour. Car le Stade Rochelais a clairement pris une (belle) option.

Contenus sponsorisés