Icon Sport

L'antisèche : Paris a raté son retour en Champions Cup

L'antisèche : Paris a raté son retour en Champions Cup
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 12/12/2021 à 16:08Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Six ans après sa dernière participation à la Champions Cup, le Stade français a raté son retour dans la compétition phare européenne. Les Parisiens se sont lourdement et logiquement inclinés (36-9) face aux Irlandais du Connacht, besogneux mais efficaces.

Le résumé :

En s’appuyant sur le vent et sur sa mêlée globalement dominatrice, le Stade français a bien tenté de faire illusion au cours de la première période. Deux pénalités, dont une de 50 mètres, de Nicolas Sanchez ont permis de coller au score. Las, les Irlandais du Connacht ont su construire patiemment leur succès.

Sans génie, ils ont inscrit trois essais quasi-identiques. A chaque fois, le même scénario. D’abord, une pénaltcouhe. Ensuite, du jeu au près à zéro ou une passe. Sur le premier, le demi de mêlée Blade a trouvé la faille près d’un ruck (9e). Sur les deux suivants, après plusieurs temps de jeu pour resserrer la défense, c’est en écartant en direction des ailes de Porch (28e) et Wootton (40e) qu’ils ont aggravé le score. Tant et si bien qu’à la pause, le score était déjà de 19 à 6, sans que les Parisiens ne se soient jamais montrés dangereux.

En seconde période, les Stadistes ont réussi à tenir un peu plus le ballon contre le vent. Ils ont souvent bien manœuvré en mêlée fermée et sur les ballon portés, mettant les Irlandais à la faute, mais n’ont pas réussi à enchaîner, ne s’approchant que trop rarement des 22 mètres adverses. Résultat ? Ils ont été dépassés en fin de rencontre, encaissant trois nouveaux essais (70e et 74e, 80e) et abandonnant le bonus offensif aux Irlandais. Même si la Champions Cup n’était pas une priorité pour le Stade français, la qualification est d'ores et déjà compromise.

Le joueur : Telusa Veainu

Dans les rangs parisiens, difficile de trouver un joueur ayant réussi sa partition de bout en bout de la rencontre. Dans des conditions difficiles, l’arrière Telusa Veainu, replacé à l’arrière à la place de Kylan Hamdaoui mis au repos, a toutefois montré l’importance de son expérience. A l’exception d’une erreur sur un jeu au pied directement en touche en première période, l’ancien joueur des Tigres de Leicester a été précieux sous les nombreux ballons hauts irlandais. C’est lui aussi qui a su parfois dynamiser le jeu parisien avec quelques relances intéressantes.

En première période, il est le seul à être crédité d’un franchissement net (13e). Las, sa performance n’a pas suffit à son équipe pour vraiment rivaliser avec le Connacht. En fin de match, c’est aussi lui qui cafouille un ballon, permettant aux Irlandais d’inscrire l’essai du bonus offensif (Masterson, 70e).

Le chiffre : 10

Avec cinq essais encaissés et un total de 31 points concédés à son adversaire, la défense parisienne n’a pas brillé. Doux euphémisme. Mais au cœur de la débâcle, deux joueurs ont mis du cœur à l’ouvrage : Tala Gray et Mathieu De Giovanni. Ces deux-là ont terminé la rencontre meilleurs plaqueurs avec dix réalisations chacun.

La question : pour son retour, Nicolas Sanchez a-t-il réussi son match ?

A tout dire, on attendait beaucoup de l’international argentin. Au sein d’une équipe mixte où l’alliage entre de jeunes joueurs comme Paul Champs ou Léo Barré et des éléments plus expérimentés tels Tala Gray, Marcos Kremer ou Sanchez lui-même, devait permettre de rivaliser avec la province du Connacht, ce dernier n’a pas franchement répondu présent. Certes, il a inscrit les neuf points de son équipe, dont une pénalité de 50 mètres, mais il n’a pas su peser sur le sort de la rencontre, ne créant que peu d’incertitude sur la ligne d’avantage. Son jeu au pied a souvent manqué de précision, ne trouvant pas à plusieurs reprises la touche sur pénalité. Il a clairement pâti de la comparaison avec son adversaire direct Jack Carty, élu homme du match.

Nicolas Sanchez a-t-il réussi son match ?

Sondage
750 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés