Icon Sport

Lepage (directeur de l'EPCR) : "Nous n'étions plus en mesure d'obtenir les exemptions nécessaires"

Lepage (directeur de l'EPCR) : "Nous n'étions plus en mesure d'obtenir les exemptions nécessaires"
Par Simon Valzer via Midi Olympique

Le 17/12/2021 à 20:32Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Anthony Lepage, directeur général de l'EPCR, explique ici les raisons qui ont poussé l'instance qui organise les coupes d'Europe à prendre la décision de repousser plusieurs rencontres.

Que s’est-il passé ce vendredi midi pour vous pousser à prendre ces décisions de reporter les rencontres ?

À partir de samedi matin 0 heure, les clubs français ne peuvent plus voyager vers le Royaume-Uni et les clubs du Royaume-Uni ne peuvent plus voyager vers la France. Entre l’annonce du gouvernement français jeudi et le départ des premiers clubs vendredi après-midi, le délai pour revoir les protocoles et obtenir des dérogations pour ces équipes qui voyagent dans le cadre d’un protocole strict de bulle sanitaire était trop court. Malgré tous les efforts de la LNR, de l’EPCR et des différents services du gouvernement, l’EPCR, au moment des premiers départs, ne pouvait pas garantir les conditions de voyages des clubs ainsi que celles des arbitres. Nous avons dû nous résoudre à repousser les matchs concernés.

En quoi les nouvelles restrictions de déplacement entre la France et le Royaume-Uni n’apportaient pas assez de garanties que ces matchs ne présenteraient pas de risques ?

Le gouvernement français ne permettant plus de se déplacer pour raison professionnelle, nous n’étions plus en mesure d’obtenir des exemptions pour les clubs dans des délais si courts.

Pourquoi avoir déclaré certaines équipes gagnantes, et d’autres matchs reportés ?

La décision de reporter les matchs concerne seulement les matchs soumis aux nouvelles règles en vigueur le 18 décembre pour voyager entre la France et le Royaume-Uni au moment de la décision. Les autres matches, qui peuvent se jouer dans des conditions normales, suivent le processus appliqué depuis le début de la compétition.

Le Leinster avance que les 23 joueurs concernés avaient tous subi 5 tests dans les 6 derniers jours...

Une décision d’annuler un match ne se résume pas ce critère. Notre panel de médecins et experts indépendants a estimé, après avoir entendu le docteur du Leinster et étudié tous les résultats de tests et actions mises en place les jours précédents le match qu’il y avait encore un risque trop important. L’EPCR a dû annuler ce match.

Peut-on vraiment rejouer les rencontres reportées ?

C’est une décision réfléchie par le Board de l’EPCR, sachant que des alternatives étaient possibles.

Quand serait-ce possible ?

Il est trop tôt pour le dire, nous devons y réfléchir et prendre une décision collective. Aujourd’hui notre priorité se porte sur les matchs que nous allons jouer ce week-end qui sont tout de même au nombre de huit. Nous devons nous assurer que tout se passe au mieux pour les clubs qui reçoivent et ceux qui se déplacent. Puis dans un second temps nous réfléchirons aux différentes options qui s’offrent à nous.

Contenus sponsorisés