• Top 14 - Castres
    Top 14 - Castres
  • Rory Kockott - Castres olympique
    Rory Kockott - Castres olympique

Castres veut forcer la décision pour cette nouvelle campagne de Champions Cup

Le

CHAMPIONS CUP - Après deux éditions où ils ne furent pas gâtés par les décisions de l’EPCR, les Tarnais lancent leur saison de Champions Cup ce samedi soir face aux Anglais d’Exeter. Avec leurs trentenaires, et en espérant bien démarrer leur campagne, pour que la pièce tombe du bon côté cette fois.

"J’espère qu’Exeter a très bien préparé cette rencontre, car nous sommes très énervés et j’attends de mon équipe qu’elle livre un très grand match." En conférence de presse, le manager tarnais Pierrre-Henry Broncan a exprimé une part de sa frustration envers cette Coupe d’Europe dont on pourrait dire qu’elle fait tout pour que le CO s’en détourne. Car depuis quelques temps, les supporters castrais pourraient nourrir le sentiment que leur équipe favorite n’est pas dans les petits papiers de l’EPCR, l’instance organisatrice de la Champions Cup.

Passons l’épisode du match de samedi soir, programmé quasiment à la même heure que le quart de finale de Coupe du monde opposant la France à l’Angleterre, que les Tarnais n’ont pas réussi à faire déplacer à un horaire moins concurrentiel. Remontons plutôt à la saison 2020-2021 où l’équipe tarnaise avait été éliminée sur tapis vert de la Champions Cup au motif que des cas de Covid-19 avaient été détectés sur des joueurs hors groupe juste avant que l’équipe ne prenne l’avion pour assurer un déplacement à Leicester. Même si la décision était apparue plutôt logique à l’époque, le club avait peu goûté la méthode et l’opacité entourant la décision de l’instance.

Rory Kockott - Castres olympique
Rory Kockott - Castres olympique

Autre épisode frustrant la saison dernière, l’équipe tarnaise avait été la seule à jouer tous ses matchs et fut éliminée sportivement au terme d’un match héroïque face aux Harlequins, encaissant un essai litigieux en toute fin de partie. Jusque-là, pas de problème. Sauf que le CO peut encore se sentir lésé pour s’être finalement fait doubler dans la course à la qualification par des équipes n’ayant pas joué tous leurs matchs mais ayant récupéré des points bonus distribués ça et là par l’EPCR afin de compenser les annulations dues à la pandémie.

Le choix de l'expérience

Les Castrais entendent donc repartir sur de bonnes bases dans cette compétition face aux Chiefs. "Une très belle équipe avec beaucoup d’internationaux anglais et écossais", dixit le technicien tarnais. Pour y parvenir, ils aligneront samedi soir un XV plutôt très expérimentés, articulé autour de six trentenaires au coup d’envoi : Julien Dumora, Geoffrey Palis, Thomas Combezou, Leone Nakarawa, Wilfrid Hounkpatin et Antoine Tichit. Sur le banc des finisseurs attendra sagement Rory Kockott, qui fera son retour à la compétition.