Icon Sport

Parra : "Si je devais changer un événement dans ma carrière ? La finale de Coupe d’Europe 2013"

Parra : "Si je devais changer un événement dans ma carrière ? La finale de Coupe d’Europe 2013"
Par Rugbyrama

Le 24/07/2022 à 18:49Mis à jour Le 26/07/2022 à 17:30

CHAMPIONS CUP - Fraîchement Parisien, Morgan Parra s’est livré pour Midi Olympique dans un entretien à paraître dès ce dimanche soir. L’ancien Clermontois évoque notamment la blessure de la finale de Coupe d’Europe 2013 perdue face à Toulon.

Encore aujourd’hui, les supporters auvergnats se demandent comment a-t-elle pu leur échapper. Le 18 mai 2013, Clermont affronte Toulon dans une finale électrique. Face aux stars toulonnaises (Wilkinson, Botha, Williams…), l’ASM oppose un collectif huilé depuis plusieurs années. Invaincu sur toute la phase européenne, tombeur du Leinster deux fois, et du Munster en demi-finale, les Clermontois arrivent pour la première fois de leur histoire en finale de Coupe d’Europe. Et pendant 66 minutes, les Jaunards exécutent une symphonie quasiment parfaite. Grâce à deux essais de Nalaga et James, l’escouade de Vern Cotter vire à 15-9 à un quart d’heure du terme, jusqu’à l’irréparable.

Une perte de balle et une chevauchée de Delon Armitage plus tard, Clermont est mené d’un point et ne passera plus jamais devant, malgré des séquences terribles dans les vingt-deux mètres toulonnais. Toulon rit, Clermont pleure. Neuf ans après, cette blessure n’est pas encore refermée pour Morgan Parra. "Si je devais changer un seul résultat dans ma carrière, ce serait d’être champion d’Europe en 2013. Quand on est jeune, on regarde à la télé les belles équipes qui soulèvent le Bouclier de Brennus et la Coupe d’Europe. Moi, j’ai vu Brive et Toulouse, alors je voulais être parmi eux... On est passé tellement près, cette année-là… Cette finale m’a peut-être forgé un peu plus, et m’a aussi fait grandir".

Morgan Parra (Stade français)

Morgan Parra (Stade français)Icon Sport

" Avec les Sud-Africains, cette compétition ne devrait plus s’appeler la Champions Cup"

Aujourd’hui vêtu du maillot rose du Stade français, le demi de mêlée aux 71 sélections n’a jamais pu inscrire la Coupe d’Europe à son palmarès en jaune et bleu (deux finales perdues en 2015, face à Toulon, et 2017 face aux Saracens). Cette saison, “la ronce” ne pourra pas non plus espérer accrocher une étoile à son maillot puisque Paris jouera la Challenge Cup. En phase de poules, les soldats roses retrouveront les Lions de Johannesburg, une province sud-africaine. En Champions Cup, trois équipes de la nation arc-en-ciel seront également présentes. Si Morgan Parra vante une "bonne expérience" pour les joueurs, il critique l’organisation de la compétition.

"Avant, c’était la coupe d’Europe, avec une vraie signification et une histoire, aussi. Je n’ai rien contre l’hémisphère sud mais aujourd’hui, ce n’est plus la Coupe d’Europe. Qu’on l’appelle autrement et qu’on dise que la Coupe d’Europe n’existe plus. Et c’est la même chose pour la Challenge Cup, cela n’existe plus". Une chose est certaine, Parra devrait être du périple à Johannesburg pour guider ses jeunes coéquipiers vers une nouvelle Challenge Cup.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien de Morgan Parra sur l’application Midi Olympique et dès ce lundi en kiosque !

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés