Icon Sport

Stade français : un honneur à laver, une saison à sauver

Stade français : un honneur à laver, une saison à sauver

Le 07/04/2022 à 16:48Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Balayé lors du premier round de la trilogie face au Racing 92 (53-20), le Stade Français Paris est désormais hors-course pour rejoindre les phases finales du Top 14. Mais les Soldats roses peuvent encore sauver leur saison en rebondissant à l’occasion des huitièmes de finale de la Champions Cup.

"Il y a de la colère car tu prends 50 points dans le derby. Les mecs s'y sont filés, mais ça fait mal…" Dimanche soir, Gonzalo Quesada ne pouvait se détourner de la vérité. Balayé par le Racing 92 lors de la 22ème journée du Top 14 (53-20), le Stade Français Paris a tiré un trait sur ses espoirs de rejoindre les phases finales du Top 14 et d’apporter au Docteur Wild le précieux bout de bois tant convoité par le milliardaire allemand. Onzièmes du championnat, à onze points de la sixième place occupée par le Racing 92, les Soldats roses ont malgré tout une dernière chance de sauver leur saison : la Champions Cup. Opposé aux Ciel et Blanc lors des huitièmes de finale disputés en deux manches, Paris n’a plus vraiment le choix. "Maintenant, on ne va pas galvauder la Coupe d'Europe", assure le technicien argentin.

"J’ai senti des joueurs très impactés…"

Qualifié presque miraculeusement lors de la dernière journée de la phase de poules, avec une victoire au bout du suspense face au Connacht Rugby (37-31), le Stade Français Paris n’était pas programmé pour batailler sur la scène européenne. Mais la situation en Top 14 a complètement changé la donne. "On ne va pas se le cacher, le Top 6 est derrière nous. On est très, très déçus. Ce n’est plus acceptable de voir des fautes d’inattention comme ça. On voit des choses qui ne sont pas possibles. J’ai senti des joueurs très impactés dans le bus. Mais on sait ce qu’il faut faire, tout donner pour relever la tête, pour nous et pour nos supporters ", insiste le troisième-ligne Romain Briatte.

TOP 14 - Stade français - Romain Briatte

TOP 14 - Stade français - Romain BriatteIcon Sport

"J’ai été surpris par l’honnêteté du groupe, l’autocritique de certains"

La problématique s’annonce pourtant bien compliquée pour des Parisiens trop naïfs, notamment en défense. "On a échangé de façon dure, honnête mais surtout constructive pour trouver des explications. J’ai été surpris par l’honnêteté du groupe, l’autocritique de certains. J’avoue, j’étais très inquiet après le match, beaucoup moins après cette réunion", confie Gonzalo Quesada. Et d’ajouter : "On pense qu’avec l’envie de montrer un autre visage, on sera capable de remplir notre objectif : démontrer qu’on peut faire beaucoup mieux. On a déçu beaucoup de monde, on en est conscient. Pour gagner un derby, il faut du caractère, de la fierté. Mais cela ne suffit pas. On sait que la Coupe d’Europe est l’objectif principal du Racing 92".

Le Racing 92 se méfie "d’une équipe revancharde…"

Samedi (18h30), à Jean-Bouin, les Parisiens auront donc l’occasion de laver leur honneur. Mais les Ciel et Blanc débarqueront Porte d’Auteuil avec un indéniable ascendant psychologique et la ferme intention de poursuivre leur aventure européenne jusqu’à la finale disputée à Marseille, le 28 mai. "On s’attend à quelque chose de très, très difficile face à une équipe revancharde", prévient néanmoins le directeur du rugby Laurent Travers. Mais les Racingmen, premiers de la Poule A à l’issue de la phase préliminaire, pourraient bien enterrer définitivement la saison 2021/2022 des Parisiens.

Contenus sponsorisés