Icon Sport

"Mission accomplie", se félicite Urios

"Mission accomplie", se félicite Urios
Par AFP

Le 20/12/2020 à 11:01

CHAMPIONS CUP - Christophe Urios (manager de l'Union Bordeaux-Bègles), Romain Buros (arrière du club girondin) et Luke Narraway (entraîneur des avants de Newport) sont revenus sur la victoire des Bordelais 47 à 8 contre les Dragons.

Christophe Urios (manager de Bordeaux-Bègles) : "C'était long en première mi-temps. On a eu du mal à rentrer dans le match, on n'était pas en équipe, on jouait les uns après les autres. Nos avants n'ont pas été déterminants sur le match. On a été pénalisé en touche, en mêlée, on n'a pas su poser la pâte sur le match. En deuxième mi-temps, c'était mieux avec plus de vitesse. La qualité individuelle des joueurs a fait la différence. Ce match était un passage obligé et important. On l'a gagné, c'est bien, avec le bonus, c'est encore mieux et plus de 28 points d'écart c'est encore mieux et en plus on n'a pas de blessé. Donc, c'est mission accomplie. Les Gallois ont été vaillants et nous, je nous ai pas trouvé fameux. J'ai apprécié la réaction de la deuxième mi-temps"

Romain Buros (arrière de Bordeaux-Bègles) : "On est content d'avoir 5 points, d'avoir marqué des points au goal-average car on sait que ce sera important, mais il y a aussi de la frustration car on a été indiscipliné et on aurait pu prendre un peu plus de plaisir en étant plus discipliné. On savait que ce serait une équipe vaillante et que si on les prenait par le bon bout, ils avaient moins à espérer que nous au niveau de la qualification, il y aurait plus de chances qu'ils lâchent. Notre entame de 2e mi-temps assez positive nous a aidés à bien repartir. On savait qu'il fallait qu'on ait une victoire à cinq points pour être maitre de notre destin encore sur le reste de la compétition. On a été se la chercher et on a marqué plus de points au goal-average que 28-0 (le tarif pour une victoire par forfait, NDLR)"

Luke Narraway (entraîneur des avants de Newport) : "C'était un challenge très difficile avec le Covid. On a donné leur chance aux espoirs et aux joueurs qui ne jouent pas trop. Contre une équipe de l'UBB très forte, puissante, c'est difficile mais c'est une bonne expérience pour les jeunes. Les premières 20, 30 minutes, on marchait bien. La touche, la mêlée, les avants, on est content mais la moindre petite faute face à ce genre d'équipe, ça devient très difficile. Aujourd'hui, il nous manquait quatre joueurs donc j'espère qu'au retour, sans la Covid et les blessures, ça changera un peu. On voudra montrer un meilleur visage".

Contenus sponsorisés