Rugbyrama

Jalibert envoie l’UBB en demi-finale !

Jalibert envoie l’UBB en demi-finale !

Le 11/04/2021 à 15:35Mis à jour Le 11/04/2021 à 15:58

CHAMPIONS CUP - Au terme d’un quart de finale franchement pas emballant mais dont on retiendra surtout le suspense et le dénouement, l’UBB se qualifie pour les demi-finales après son succès 24 à 21 face au Racing, grâce à une pénalité de Matthieu Jalibert au-delà du temps réglementaire et alors que l’on pensait se diriger en prolongation.

C’est à la 80ème minute de ce quart de finale qu’il fallait pointer le bout de son nez pour humer tout le parfum du match – il faut le dire – ennuyeux sur sa globalité. Car au moment où le Racing et Teddy Iribaren pensent arracher la prolongation d’une pénalité, au coup de pied forcé (80e, 21-21), l’UBB pense à son tour valider son billet pour les demies grâce à Yoram Moefana, dont l’essai sur l’action du renvoi est finalement refusé pour un ballon joué à la main par Ben Lam dans le dernier ruck (80e). Pour autant, les Franciliens se remettent à la faute dans le camp adverse, et Mathieu Jalibert fait gagner les Girondins d’une pénalité des 55m (80e+2, 24-21).

Ces ultimes minutes sont clairement les plus folles d’un duel qui n’a clairement pas fait la part belle au spectacle. Les défenses ont pris le pas sur des attaques timides, laissant place à un jeu restrictif, avec peu d’actions concrètes, et surtout beaucoup de fautes de part et d’autre : 16 pénalités contre l’UBB et 14 contre le Racing 92.

Un duel de buteurs

Les 24 points de l’Union Bordeaux Bègles sont donc marqués par l’ouvreur international, sur 8 pénalités en guise de réponse aux 6 autres marquées par Maxime Machenaud et Teddy Iribaren, et à ce drop d’Antoine Gibert (15e) ; l’écart entre les deux formations ne dépassant jamais 3 points ! Preuve supplémentaire des difficultés des attaques, même en supériorité numérique quand le Bordelo-Béglais Rémi Lamerat (36e) et le Racingman Baptiste Chouzenoux (64e) ont été avertis, ces 5 franchissements sur la globalité du match (4 à l’UBB, 1 seul au Racing). Les jeux ont pied rythment clairement cette partie, ainsi que les phases de conquête.

Les Girondins disputeront donc la première demi-finale de Coupe d’Europe de leur histoire, sortant victorieux d’un match qui aurait clairement pu basculer des deux côtés. On retiendra malgré tout une certaine domination des locaux sur la fin de rencontre, mais il faudra forcément montrer beaucoup plus pour viser la finale.

Contenus sponsorisés