Icon Sport

L’homme du match : Ahki, au four et au moulin

L’homme du match : Ahki, au four et au moulin
Par Rugbyrama

Le 02/05/2021 à 09:48Mis à jour Le 02/05/2021 à 11:26

CHAMPIONS CUP – Le Stade toulousain s’est qualifié pour la septième finale de Coupe d’Europe de son histoire, après un succès sur l’Union Bordeaux-Bègles (21-9). Dans un match cadenassé, un joueur est sorti du lot : il s’agit de Pita Ahki, qui a survolé la rencontre tant défensivement qu’offensivement, montrant son impressionnante palette technique.

Il n’est pas le plus connu, ni le plus médiatisé. Quand on parle de “casque rouge” du coté de Toulouse, on pense plutôt au feu-follet Cheslin Kolbe...Pourtant, depuis son arrivée à l’été 2018, Pita Ahki est le Toulousain le plus régulier. Il a été un cran au dessus de tout le monde dans cette demi-finale de Champions Cup.

Un roc défensif

Il est le régulateur de la défense toulousaine avec son mètre 89 et ses 96kg, et, dans un match débuté sous une pluie battante, les défenses ont logiquement pris le dessus sur les velléités offensives. Avec huit plaquages effectués, il a été le trois-quarts le plus actif défensivement et ce ne sont pas Romain Buros et Yoram Moefana, victimes de deux gros plaquages de la part du Kiwi, qui diront le contraire. Outre ses performances au plaquage, l’ex joueur des All-Blacks Sevens a gratté deux ballons précieux dans les rucks, pour aider les Rouge et Noir à l’emporter face à des Girondins qui ont eu du mal à enchaîner les temps de jeu.

Avec son numéro 12 dans le dos, Pita Ahki n’a pas été utilisé en tant que distributeur dans cette partie, humide. Mais, malgré plus de plaquages (8) que de passes (7), le Néo-Zélandais a tout de même peser sur la défense bordelaise.

Toujours dans l’avancée

Face à la jeune paire de centre Moefana-Uberti, l’expérimenté joueur de 28 ans a fait parler sa puissance, souvent en premier attaquant, pour mettre les siens dans l’avancée. Même s’il n’est pas impliqué dans le premier essai toulousain, conclu en bout de ligne par Lebel après un beau mouvement, il est un acteur déterminant dans l’essai de la qualification.

A dix minutes du terme, bien décalé par Zach Holmes, son coéquipier au centre, Ahki élimine Seuteni puis Cazeaux de deux crochets intérieurs dévastateurs, avant de servir Médard. Holmes vient au relais et fixe pour envoyer Dupont derrière la ligne, après une course de 20 mètres du demi de mêlée du XV de France.

Le jeu au pied a aussi été utilisé à bon escient de la part du seul centre de métier encore disponible coté toulousain, avec notamment un jeu au pied rasant parfaitement déposé devant l’en-but bordelais en première mi-temps, qui a mis la pression sur Buros et l’UBB.

Celui qui a pour habitude de faire toujours les bons choix, n’a pas déçu, en terminant la rencontre avec six défenseurs battus, et le trophée de joueur du match. Prouvant encore une fois sa régularité à toute épreuve, en participant activement à la qualification haut-garonnaise.

Par Jules POQUET

Contenus sponsorisés