Getty Images

Les Rochelais s'offrent un quart européen à domicile

Les Rochelais s'offrent un quart européen à domicile

Le 02/04/2021 à 22:52Mis à jour Le 02/04/2021 à 23:52

CHAMPIONS CUP - Malgré quelques périodes de flottement et un faux rythme plutôt piège, le Stade Rochelais est venu à bout de Gloucester ce vendredi soir au Kingsholm stadium (16-27). Plus réalistes en zone de marque avec deux essais de Leyds et Retière, les Maritimes ont logiquement composté leur ticket pour un quart de finale à domicile face aux Scarlets ou Sale.

Onze ans après sa dernière victoire dans l'antre des Cherry and white, le Stade Rochelais a récidivé pour lancer idéalement cette phase finale de Champions Cup 2021. C'est la recrue sud-africaine, Dillyn Leyds, qui a allumé la première mèche avec un essai dès la huitième minute de jeu suite à un gros travail au contact de Will Skelton et le bon relais de Kévin Gourdon main-main. A l'initiative du jeu par à-coups, les Maritimes dominaient tout de même ce premier acte avec une deuxième réalisation d'Arthur Retière (22e) après un bon décalage négocié par Levani Botia.

6-15, le break était fait mais l'imprécision et l'indiscipline rochelaise sont finalement venues gangréner la fin de ce premier acte. Alors que Dany Priso était pénalisé au sol, George Barton manquait sa pénaltouche. Jules Favre la sauvait en la volleyant dans son dos pour... personne. En l'absence de soutien, c'est Charlie Sharples qui plongeait sur le ballon au sol. Quelques instants plus tard, Ruan Ackermann marquait le premier essai anglais en force (31e) et résumait cette première période maritime plutôt mi-figue, mi-raisin malgré l'avance au tableau d'affichage (13-15).

Tawera Kerr-Barlow (La Rochelle) contre Gloucester en Champions Cup.

Tawera Kerr-Barlow (La Rochelle) contre Gloucester en Champions Cup.Getty Images

Sans se mettre à l'abri, l'essentiel est là

Il faut dire que les joueurs de Jono Gibbes avaient eu une grosse réaction avant la pause avec un essai de Botia (36e) finalement refusé pour une étrange faute dans le ruck précédant l'action de marque. Malgré un nombre de franchissements en leur faveur, les Maritimes ont peiné à se mettre à l'abri dans cette partie bizarrement rythmée. Hyperactif au sol et ballon en main, Botia était l'un des dynamiteurs maritimes avec Gourdon (élu homme du match) et provoquait le carton jaune de Ludlow (48e) pour un anti-jeu en zone de marque.

Un tournant car West (4/5) en profitait pour enquiller deux pénalités (13-21, 55e) et Plisson faisait de même après l'heure de jeu (16-27, 71e). A l'image d'un gros banc rochelais avec les entrées d'Atonio, Alldritt ou encore Bourgarit, l'ouvreur maritime amenait de la sérénité avec un jeu au pied long et permettait à son équipe de rester dans le camp adverse.

Malgré un niveau en dessous collectivement avec quelques cadres émoussés par le Tournoi (Jonny May en tête, forfait de Louis Rees-Zammit), Gloucester terminait fort en zone de marque. Comme à plusieurs reprises dans ce duel, c'est Levani Botia qui était l'auteur de l'ultime grattage sur ses 22m qui scellait un succès logique mais difficile du Stade Rochelais (16-27). Cette première victoire du club maritime en phase finale de Champions Cup lui permet de recevoir son quart de finale à Marcel-Deflandre. Ce sera face aux Gallois des Scarlets ou aux Anglais de Sale dans une semaine.

Vidéo - Nos pronos avec PARIONS SPORT en Ligne

02:50
Contenus sponsorisés