Icon Sport

La Rochelle mate Edimbourg à Murrayfield

La Rochelle mate Edimbourg à Murrayfield

Le 12/12/2020 à 22:48Mis à jour Le 13/12/2020 à 00:07

CHAMPIONS CUP - Vainqueur d'Edimbourg samedi soir en Ecosse (8-13), le Stade Rochelais lance parfaitement sa campagne européenne. Solides, les coéquipiers de Will Skelton l'emportent logiquement même s'ils ont tremblé dans le money-time.

La Rochelle s'y plait bien, dans le temple écossais de Murrayfield. Déjà victorieux d'Edimbourg en quart de finale de la Challenge Cup, en 2017, le leader du Top 14 a livré une copie sérieuse et appliquée pour prendre à nouveau le meilleur face aux coéquipiers de Kinghorn, ce samedi soir (8-13). Auteurs de deux essais signés Rhule et Sinzelle (25e, 42e), solides défensivement, les Rochelais confirment les ambitieux discours tenus avant d'entrer en lice dans cette Champions Cup.

A vrai dire, le tableau d'affichage ne reflète pas forcément la physionomie du match, tant La Rochelle a semblé un cran au-dessus. Notamment en première période, où le club à la caravelle affichait 64% d'occupation. Edimbourg, malgré le retour de neuf internationaux écossais, n'a tout simplement pas vu le jour dans le premier acte. Acculés dans leur camp, Watson et les siens n'ont néanmoins plié qu'une seule fois. Avant l'essai de Rhule, La Rochelle a manqué d'un brin de réalisme (17e, 22e) pour mettre à terre une équipe d'Edimbourg bien plus conquérante après la pause, à défaut de se montrer réellement dangereuse.

Skelton en patron

Le seul moment où la rencontre aurait pu basculer, entre la 75e et la 78e minute, La Rochelle a tenu la barre devant sa ligne. Repartir d'Edimbourg sans les quatre points de la victoire aurait sonné comme une cruelle désillusion. Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, hormis en mêlée fermée où ils ont concédé le tiers de leurs pénalités (3), les hommes de Jono Gibbes ont livré le match qu'il fallait à l'extérieur pour entamer de la meilleure des manières la troisième participation du club à la Champions Cup. Emmenés par un Will Skelton, seul joueur de l'effectif jaune et noir déjà sacré dans cette compétition, taille patron.

Tous les yeux étaient rivés sur lui. Il a tenu son rang, en donnant le ton d'entrée sur ce contre-ruck gagnant dès les premières secondes de jeu. A deux doigts d'être décisif en décalant Kerr-Barlow (22e) avec classe, après s'être extrait d'un bon ballon porté avec Liebenberg, le colosse australien a plané sur le match. Mata, refoulé sur une charge pleine balle (42e) et l'ensemble des avants écossais, écœurés par la défense de Skelton sur ballon porté (46e), peuvent en témoigner. Aux Rochelais d'enchainer face à Bath, samedi prochain à Deflandre, pour asseoir leurs ambitions européennes.

Contenus sponsorisés