Icon Sport

La Rochelle doutait-elle de Ihaia West avant la finale ? Oui, selon Bourgarit...

La Rochelle doutait-elle de Ihaia West avant la finale ? Oui, selon Bourgarit...
Par Rugbyrama

Le 31/05/2022 à 16:09Mis à jour Le 31/05/2022 à 18:41

CHAMPIONS CUP - Auteur d'un 100 % au pied en finale, Ihaia West n'a pas tremblé face aux perches contrairement à l'an dernier face au Stade toulousain. Pourtant, si le buteur néo-zélandais a réussi un 4/4 samedi dernier, ce n'est peut-être pas pour les raisons les plus évidentes. Selon Pierre Bourgarit, le succès au pied de son camarade s'explique par un manque de confiance du staff. Explications.

Passé à côté de son match dans l'exercice du but en demi-finale face au Racing 92 avec un décevant 1 sur 4, Ihaia West s'est bien repris lors de la finale contre le Leinster. L'ouvreur néo-zélandais a été l'auteur d'un 100 % au pied et a été l'un des grands acteurs de la victoire des siens. Selon son coéquipier Pierre Bourgarit, cette réussite s'explique par une drôle de raison : "Ce n’est pas un secret, disait Pierre Bourgarit après la rencontre. Ihaia n’avait pas été en réussite avant cette finale et c’est la raison pour laquelle on a décidé de gagner contre le Leinster en marquant des essais ; quand le tir était trop excentré, on a préféré jouer la pénaltouche." (Midi Olympique)

Quant au principal intéressé, ce 100 % est logique et est tout simplement le résultat d'un travail aussi mental que physique. Dans les colonnes du Jaune, il déclarait après la victoire en finale : "J'ai toujours gardé confiance. La demi-finale contre le Racing n’avait pas été ma meilleure sortie, c’est vrai, mais je n’ai jamais baissé la tête. Et puis, le staff m’a fait comprendre, avant la finale, que les tirs au but ne seraient pas la part la plus importante de ma performance. Je devais être le leader de l’attaque, le guide de l’équipe. Ce discours m’a donné confiance."

Contenus sponsorisés