Icon Sport

Kerr-Barlow et West survolent, Alldritt et Skelton surpuissants... Les notes de La Rochelle

Kerr-Barlow et West survolent, Alldritt et Skelton surpuissants... Les notes de La Rochelle
Par Rugbyrama

Le 02/05/2021 à 19:13Mis à jour Le 02/05/2021 à 19:14

CHAMPIONS CUP - La Rochelle s'est imposée face au Leinster en demi-finale de la Champions Cup, ce samedi (32-23). Les Maritimes ont pu s'appuyer sur leur charnière Tawera Kerr-Barlow - Ihaia West qui ont tout contrôlé. Les avants ont été guidés par les surpuissants Will Skelton et Gregory Alldritt... Voici les notes de La Rochelle.

Reda Wardi : 7,5/10

Le pilier gauche des Jaune et Noir a tenu la dragée haute à Tadhg Furlong, excusez du peu ! Alors que son match a commencé par une pénalité concédée, sans conséquences (3e), il s'est ensuite superbement repris. Dominant en mêlée fermée, il s'est surtout montré très à son avantage en défense, avec 16 plaquages réalisés en 52 minutes. Plus discret niveau offensif, il a pleinement joué son rôle pour être à la hauteur de l'événement. Remplacé par Priso (52e), qui s'est signalé par plusieurs charges intéressantes.

Pierre Bourgarit : 8/10

Le talonneur international s'est montré omniprésent tout le match. Niveau offensif, sa capacité à accélérer et son explosivité lui ont permis de faire des différences ballon en main. En défense, il a plaqué à tour de bras (14 plaquages) et a surtout montré la révolte dans les rucks. Alors que les Rochelais étaient dominés dans le secteur, le Gersois a gratté trois ballons importants (16e, 30e, 62e). Ce troisième grattage intervient, c'est vrai, après un lancé mal assuré en touche, alors qu'il s'était déjà fait sanctionner d'un lancer pas droit en première mi-temps. Son en-avant proche de la ligne (36e) est aussi regrettable. Mis à part ça, son match est de très haut niveau. Remplacé par Facundo Bosch (69e), qui a apporté son dynamisme.

Uini Atonio : 6,5/10

Touché en début de match suite à un contact, Atonio n'a peut être-pas été à 100% de sa forme durant le match. Plutôt discret, il s'est concentré le travail des rucks. Malgré ça, il a conservé ses ballons et a procuré de l'avancée grâce à sa force physique. Le droitier a aussi fait avancer la mêlée rochelaise. Il fait partie des joueurs pénalisés avant le premier essai du Leinster en début de match. Remplacé par Arthur Joly (67e), qui a rassuré par sa présence dans les rucks.

Romain Sazy : 6/10

Certainement l'avant rochelais le plus discret cet après-midi. Le capitaine a d'abord dû canaliser ses troupes, trop pénalisées en début de match. Il a ensuite été un des facteurs majeurs de la réussite rochelaise en touche (11 touches réussies sur 14). Il est remplacé à la 67e minute par Thomas Lavault, qui gratte le tout dernier ballon pour envoyer son équipe en finale.

Will Skelton : 8,5/10

L'homme du match tout simplement. Pour sa première saison avec La Rochelle, le géant deuxième ligne a offert une finale aux Maritimes. Son gabarit parlons-en. Ses 2,03m et 140kg ont pesé sur la défense du Leinster. À chacune de ses nombreuses charges, l'Australien a renversé des défenseurs et gagné des mètres précieux. Il gagne des duels, consomme des défenseurs et crée de l'avancée pour que l'action puisse s'accélérer. En plus, il a été décisif : une de ses percussions amène l'essai refusé de Kerr-Barlow (65e), il pousse Alldritt à l'essai juste après (66e), et est récompensé de son grand match par une réalisation personnelle, en puissance bien sûr (74e). Un match aussi impressionnant que son physique.

Grégory Alldritt : 8/10

Lui aussi a réalisé un très bon match. Omniprésent, il est le joueur sur qui La Rochelle s'est appuyé pour conserver les ballons chauds et créer de l'avancée. Puissant, le Gersois a défié la défense irlandaise à 21 reprises ! Ses 34 mètres gagnés ont donné raison à ses coéquipiers de s'appuyer dessus. En plus, il réalise onze plaquages réussis. Seul petit regret, il n'y croit pas alors qu'il peut aplatir sur un jeu au pied de West qui a rebondi sur le poteau de touche (56e). Mais l'international est finalement récompensé par un essai en force (66e). Un match plein, à l'image de l'entière troisième ligne rochelaise.

Wiaan Liebenberg : 6/10

Parce que oui, Liebenberg aussi a réalisé un gros match dans son rôle. Gros défenseur, il n'a rien laissé passé (12 plaquages réussis) et a été très présent dans la ligne défensive. Offensivement, le Sud-Africain s'est par contre montré plutôt discret et n'a pas fait de différences. En début de match, Liebenberg avait aussi été sanctionné d'un carton jaune pour une accumulation de fautes des Jaune et Noir. En infériorité numérique, les Maritimes ont encaissé l'essai de Furlong. Remplacé par Vito (60e), qui était sorti sur saignement.

Victor Vito : 7,5/10

À l'instar de ses coéquipiers, Victor Vito a fait du mal aux Irlandais. En défense, il est tout simplement le co-meilleur plaqueur du match avec 16 plaquages réussis. Lorsque les siens avaient le ballon, Vito s'est souvent intercalé dans la ligne de 3/4, voire en bout de ligne. Un positionnement qui a failli payer dès la 35e minute, lorsqu'il réceptionne une passe au pied de West. Malheureusement, il lui manque quelques centimètres pour parvenir à marquer. Rassurant, Vito a aussi offert trois points au Leinster après s'être fait sanctionner (25e). Le co-capitaine rochelais a dû se faire recoudre après un choc (52e), avant de revenir sur le terrain. Il a été remplacé par Kévin Gourdon, qui a réalisé une superbe entrée en jeu. Tranchant, il a amené de la fraîcheur et s'est signalé par une action de classe balle en main. Il arrache aussi un ballon en toute fin de match.

Tawera Kerr-Barlow 8/10

Il a été un poison permanent pour la défense du Leinster, notamment en bord de rucks, où il s’est vu refusé un essai. D’un cadrage-débordement en sortie de mêlée sur la première attaque rochelaise, aux picks and go dans les 22 mètres irlandais dans les dix dernières minutes, le champion du monde 2015 a livré une grande partie, avec son compère de la charnière. Il est sorti à cinq minutes du terme de la rencontre, avec des crampes, suppléé par Arthur Retière.

Ihaia West 8,5/10

Efficace au pied avec cinq pénalités, deux transformations mais aussi un drop, l’ouvreur rochelais a réalisé un gros match avec 22 points. Avec une belle animation de l’attaque des Jaune et Noir, alternant passes, prises d’intervalle, et diagonales bien dosées, il a été un des grands bonhommes de cette demi-finale historique. Comme son compatriote qui porte le n°9, il a cédé sa place à la 75e minute, à Jules Plisson.

Levani Botia 7/10

Malgré une pénalité au sol en début de match (4e), le Fidjien s’est distingué avec quelques plaquages offensifs dont seul lui a le secret. Il se blesse sur une charge dans les 22 mètres du Leinster, certainement pour une longue durée, et est remplacé à la 48e minute par Pierre Aguillon, qui a lui aussi, essentiellement défendu.

Geoffrey Doumayrou 7/10

Très peu utilisé en attaque, le centre international français a assuré un gros travail défensif, durant 80 minutes, pour museler la paire Henshaw-Ringrose et, avec 10 plaquages, termine la rencontre avec le meilleur total pour un trois-quarts.

Raymond Rhule 6/10

Plus discret que lors du quart de finale face à Sale où il avait inscrit un doublé et délivré une passe décisive. L’ancien Grenoblois s’est tout de même montré solide défensivement sur son aile, face à Jordan Larmour.

Dillyn Leyds 6/10

Sa fébrilité sous les renvois a mis son équipe en difficulté en début de partie. Ciblé par l’ouvreur du Leinster Ross Byrne, il a rectifié le tir en seconde période, où son activité et son enthousiasme, ont dynamisé les attaques maritimes avec trois offloads.

Brice Dulin 6/10

Contré sur un dégagement dans un premier quart d’heure suffoquant pour La Rochelle, Brice Dulin est à l’initiative de la plus grosse occasion d’essai rochelaise dans le premier acte. D’un petit jeu au pied, qu’il affectionne tant, par dessus la défense, l’arrière du XV de France a remis les siens dans l’avancée. La longueur de son jeu au pied a aussi permis de soulager son ouvreur Ihaia West.

Par Yanis GUILLOU et Jules POQUET

Contenus sponsorisés