• Champions Cup -  Julien Laïrle
    Champions Cup - Julien Laïrle

Laïrle après la défaite de l'UBB : "On aurait dû maîtriser ce match"

Le

CHAMPIONS CUP - Déçu de voir son équipe ne ramener qu’un point de bonus défensif de Gloucester alors qu’elle avait dominé la partie pendant une heure, l’entraîneur des avants girondins, Julien Laïrle, trouvait tout de même quelques motifs de satisfactions à l'issue de la rencontre.

Quelle analyse faites-vous de la deuxième mi-temps, durant laquelle l’UBB s’est délitée petit à petit ?

Notre jeu s’est délités car nous n’avons pas concrétisé nos temps forts. On perd trop vite des ballons dans la zone de marque. On arrive pas à rester dans leurs 22 mètres, comme on l’a fait en première. On rate cette pénalité qui était importante et qui nous aurait fait passer à 5-20, et ensuite on va en touche. Là, on a été fébriles, on a perdu le ballon facilement… ces "momentums" étaient trop importants : ces deux pénaltouche, et cette mêlée à 30 mètres de la ligne où l’on redonne énormément d’énergie à l’adversaire. C’est rageant parce qu’on leur a donné cette fin de match.

Cette mêlée a été étonnante en effet, on avait rarement vu le pack de l’UBB reculer ainsi

En effet. Les joueurs me disent qu’ils n’ont pas entendu les commandements de l’arbitre… Force est de constater que cette mêlée est bien trop importante à ce moment là du match.

Le banc de Gloucester a apporté une vraie plus-value, mais pas celui de l’UBB…

Quand on est dominé comme ça dans les 20 dernières minutes, on peut se poser cette question là. Je ne sais pas si c’est le banc de Gloucester qui est meilleur, mais j’ai le sentiment que notre équipe a paniqué. Qu’on avait plus peur de perdre le match que l’envie de le gagner. On est hésitants, on manque de vitesse, on attaque moins les ballons, on fait les choses à 50 %… Du coup on perd des ballons au sol, près des lignes… Ce sont les stigmates d’une équipe en manque de confiance. On va travailler là-dessus avec le groupe. Je suis déçu parce qu’on a fait 60 belles minutes, on s’est donné les moyens de gagner ici.

Malgré la défaite, qu’avez-vous gagné sur ce match ?

Il est encore un peu tôt pour répondre. On fait grise mine dans le vestiaire. Quand tu domines le match comme ça… Il va falloir qu’on soit bon en tant que staff en début de semaine pour nous appuyer sur ce qui a fonctionné ce soir. Je retiens notamment les mauls, tant offensivement que défensivement, malgré la fin de match. On s’est retrouvé en tant qu’équipe autant. En début de match, j’ai ressenti beaucoup d’énergie, de célébrations, d’encouragements mutuels… Jusqu’à ces 20 dernières minutes où tout cela s’est dilué.

Votre performance sur les mauls est de bon augure avant de retrouver les Sharks la semaine prochaine ?

On va découvrir cette équipe sud-africaine, mais qui est certes très performante sur les mauls. Cela donne de la confiance, c’est sûr. Même si j’aurais aimé qu’on ait cette confiance pendant 80 minutes qu’on défende mieux ce dernier maul, pour ne pas prendre d’essai. Mais encore une fois, je trouve que nous avons eu plus peur de perdre ce match qu’envie de le gagner. Je peux le comprendre au vu de notre situation, mais on doit prendre confiance en nous.

L'UBB craque en fin de match à Gloucester !

Le film du match > https://t.co/6O15aWIz3F pic.twitter.com/r7yakR58Vy

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) December 10, 2022