Icon Sport

Gibbes : "Pourquoi La Rochelle n'irait pas en finale ?"

Gibbes : "Pourquoi La Rochelle n'irait pas en finale ?"
Par Rugbyrama

Le 29/04/2021 à 14:10Mis à jour

Champions Cup - En vue de la demi-finale de Champions Cup contre le Leinster dimanche, l'entraîneur rochelais s'est longuement confié à Midi Olympique. Il évoque notamment son passage dans la province Irlandaise et explique quel influence cela a eu sur sa façon actuelle de guider une équipe.

Une demi-finale de Champions Cup, c'est peut-être l'inconnu pour La Rochelle, mais c'est loin de l'être pour son manager, Jono Gibbes. Le Néo-Zélandais a déjà connu ces matchs-là avec une certaine province irlandaise... Le Leinster qu'il retrouvera donc dimanche. L'associé de Ronan O'Gara a passé six années au Leinster en tant qu'entraîneur des avants, une période qu'il n'a jamais oubliée. "Il y a une vraie excitation de les retrouver. Ma première année, j'ai vraiment eu la chance de travailler avec cette équipe, auprès de Michael Cheika. J'ai changé totalement de vie."

Un passage durant lequel il a remporté deux fois la grande Coupe d'Europe, mais aussi une Challenge Cup et deux Pro 12. "Ça reste un club à part pour moi, j'y ai noué de bonnes relations, j'ai travaillé avec de très bons techniciens et des joueurs internationaux. J'ai appris beaucoup de choses d'eux. Il y a des choses que je garde en tête et que j'utilise dans mon fonctionnement aujourd'hui."

Parmi les entraîneurs avec qui Gibbes a collaboré, Leo Cullen, l'actuel manager du Leinster. Une bonne connaissance qu'il va devoir affronter pour un de ses derniers défis avec La Rochelle. "Quand il est revenu, il nous a apporté beaucoup de professionnalisme et un nouvel état d'esprit de travail. C'est une légende du club, un super mec. Son caractère reste gravé dans ma tête."

Il avoue même rester en contact avec Cullen, "pour partager et discuter de nos fonctionnements". Pour gagner cette demi-finale, il faudra en tout cas que le Rochelais garde pour lui ses armes tactiques pour dimanche. Parmi elles, Will Skelton. "Son expérience est hyper importante pour le groupe car il a gagné un titre. Quand tu évoques la mentalité pour gagner quelque chose, tu n'as pas besoin de convaincre un mec comme ça." Une mentalité qu'il partage aussi avec un certain Ronan O'Gara... "Quand Ronan parle de gagner maintenant, moi, personnellement, je parle de performance."

L'intégralité de l'entretien est à retrouver sur Midi-olympique.fr

Contenus sponsorisés