Icon Sport

Favori, Toulouse se déplace à Clermont avec méfiance

Favori, Toulouse se déplace à Clermont avec méfiance
Par Rugbyrama

Le 09/04/2021 à 14:48Mis à jour Le 10/04/2021 à 09:57

CHAMPIONS CUP - Pour ce choc des meilleurs ennemis français, Toulouse se déplace à Clermont fort d’une confiance et d’une forme à tout craindre. Favoris assumés, les rouge et noir connaissent néanmoins les menaces jaune et bleu qui pourraient dérailler la machine haut-garonnaise.

Franck Azéma et Camille Lopez ont accordé leurs violons. Pour l’ouvreur auvergnat c’est un "miracle" que l’ASM soit en quarts. Son coach lui, vante une équipe toulousaine "archi favorite", où les points faibles sont "difficiles à trouver". Le Stade toulousain se dressera au stade Marcel-Michelin dans la position de la meilleure équipe française, selon les dires de Franck Azéma. Pas de quoi perturber Ugo Mola. Le gourou des champions de France en titre assume pleinement ce rôle de favori. "On sait que le costume d’outsider va très bien à Clermont, mais je suis ici pour m’occuper de nous avant tout".

Leaders du Top 14, invaincus en trois matchs européens (Ulster, Exeter, Munster) les rouge et noir adorent les confrontations franco-françaises en phases finales. Perpignan (2003), le Stade français (2005), et le Biarritz olympique (2010) se sont tous cassé les dents en finale de la Coupe d’Europe face à Toulouse. Pour contrer tout excès de confiance, Ugo Mola réplique avec une statistique cinglante : Clermont est invaincu à domicile face au Stade depuis 2002, et 75 % des équipes qui reçoivent en quart accèdent aux demi-finales. Certes, ce sont des "faits" pour reprendre les propos du technicien haut-garonnais, mais cette saison éclate toutes les tendances… en particulier celles des victoires à l’extérieur.

"Être fort devant et contrer les flèches clermontoises"

On ne change pas une méthode qui gagne semble faire comprendre l’entraîneur face à la presse. Le banc composé de six avants et de deux trois-quarts lors du déplacement au Munster devrait être reconduit en Auvergne. En cause notamment, les conditions météo (de la pluie et un mercure en-dessous des dix degrés est attendu à Clermont), et l’absence d’au moins "cinq arrières" pour ce déplacement. Et puis le Stade toulousain peut s’appuyer sur quatorze avants de haut niveau. Incertain cette semaine, Julien Marchand sera bien titulaire en compagnie de Charlie Faumuina. Les frères Arnold et Jerome Kaino tiendront le pack rouge et noir comme à Limerick.

Le trident du Pacifique ne surprend plus Cyril Baille. Le pilier français a vanté les capacités "d’abattage défensif" des deuxième lignes, quand Ugo Mola se targue d’avoir un joueur aussi "riche et incroyable" que le champion du monde néo-zélandais. Devant comme derrière, le mot d’ordre des toulousains sera aussi de contrer les nombreuses individualités auvergnates.

Raka, Yato, Penaud, Matsushima, Moala… Voilà en somme les forces les plus menaçantes de l’ASM. Sur les quatre essais inscrits par Clermont face aux Wasps, les trois derniers se sont une nouvelle fois retrouvés particulièrement décisifs. Si le Japonais est clairement ciblé par les coéquipiers de Cheslin Kolbe, c’est bien sur les lignes arrières que les Clermontois pourraient frapper fort. Pour alimenter ces flèches, la charnière jaune et bleu (Parra-Lopez) représente d’ailleurs la clé du jeu auvergnat pour le coach toulousain : "Aujourd’hui ils sont clairement plus expérimentés qu’Antoine Dupont et Romain Ntamack. Ils ont fait gagner tellement de matchs de phase finale à Clermont et restent bien sûr au top."

Par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés