Icon Sport

Kolbe : "Ce sera un gros défi d'affronter Matsushima"

Kolbe : "Ce sera un gros défi d'affronter Matsushima"
Par Rugbyrama

Le 08/04/2021 à 15:00Mis à jour Le 08/04/2021 à 16:27

CHAMPIONS CUP - Devant la presse, Cheslin Kolbe s'est exprimé avant le quart européen à Clermont. L'ailier sud-africain sait que le salut passera par un gros combat, et que les individualités auvergnates devront être contenues.

Vous n'avez pas inscrit d'essai face au Munster mais vous avez su servir Matthis Lebel et rentrer dans le collectif toulousain. Êtes-vous satisfait de votre prestation ?

Evidemment c'est toujours bon de marquer des essais et de mettre l'équipe devant, mais ce qui compte encore plus pour moi c'est de créer autour de moi et pour mes coéquipiers. J'ai l'impression de faire mieux mon travail en créant des opportunités de marquer pour le collectif, sur l'essai de Lebel par exemple. Et puis cette saison est un peu différente pour moi alors je m'adapte aussi au mieux.

C'est-à-dire ?

Beaucoup de choses rentrent en compte à vrai dire. D'abord j'ai été longtemps blessé depuis le début de saison, je n'ai pas pu être constant que les années précédentes. Ces blessures m'ont vraiment fait mal à la tête, mais je suis chanceux de n'avoir pas eu d'absence de longue durée ou une aggravation. Mais je reste confiant et heureux sur mon adaptation et surtout comment l'équipe continue de performer, ce qui est bien plus important que ma forme actuelle.

L'adaptation à des changements de poste régulier n'est-elle pas difficile à gérer pour vous ?

Non absolument pas. Le plus important c'est de jouer, peu importe l'endroit sur le terrain, à n'importe quel numéro.

Justement, un autre ailier s'illustre de plus en plus au Stade toulousain avec Matthis Lebel. Que pensez-vous du jeune français ?

Depuis qu'il a fait ses débuts avec l'équipe professionnelle il est incroyable. Je pense que c'est un joueur très fort à la fois balle en main, mais aussi en défense. Il a seulement 21 ans mais ce sera un grand joueur et nous sommes vraiment chanceux de l'avoir avec nous. On le regarde bien progresser et nous sommes contents des essais qu'il a inscrit ce week-end. Je pense qu'il prouvera encore l'étendue de son talent dans les années à venir.

" On a une bonne structure et de bons joueurs pour aller loin dans la compétition. "

Vous êtes champion du monde, vainqueur du Four Nations et du Top 14, en quoi la Coupe d'Europe est excitante pour vous ?

Elle l'est à 100%. Même si j'ai gagné tous ces titres, j'ai compris lorsque je suis arrivé à Toulouse que la Champions Cup était quelque chose de spécial pour le club et les supporters. C'est d'ailleurs dommage de ne pas les avoir dans notre dos pousser avec nous. Et pour moi, comme pour le reste de l'équipe, on a une belle opportunité de gagner une cinquième Coupe d'Europe pour le Stade mais on doit d'abord se concentrer sur Clermont et ne pas rêver de finale. Je crois en nous, on a une bonne structure et de bons joueurs pour aller loin dans la compétition.

Vidéo - La question qui fâche : la Champions Cup conserve-t-elle du crédit après l'incident de Toulon ?

06:34

Vous allez affronter Kotaro Matsushima ce dimanche. Quel est votre ressenti sur l'arrière clermontois ?

C'est un joueur incroyable, nous avons déjà joué l'un contre l'autre en Afrique du Sud en jeunes. Il peut avoir une réelle empreinte sur le match, notamment lorsqu'il évolue à l'arrière. Ballon en main il est très fort on l'a vu à la Coupe du monde, et il a gardé cette constance avec Clermont, donc ça va être gros défi de l'affronter.

Quel sera justement le plan à mettre en place par vos coéquipiers pour le contenir ?

Nous devrons lui fermer le plus d'espaces possibles pour l'empêcher de faire avancer son équipe. On sera concentré sur lui bien sûr mais évidemment sur les autres individualités pour les contenir au maximum.

Propos recueillis par Clément LABONNE

Contenus sponsorisés