Icon Sport

Une entrée manquée pour le LOU

Une entrée manquée pour le LOU

Le 17/11/2019 à 16:09Mis à jour Le 17/11/2019 à 16:46

CHAMPIONS CUP - Le LOU s’est incliné (25-14), ce dimanche, à Northampton, en ouverture de la Champion Cup. Les Lyonnais repartent bredouilles d’Angleterre, la faute à une prestation bien trop brouillonne.

Il s’agissait du septième match des Lyonnais dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, et c’est une nouvelle défaite sans le moindre point de bonus. Le LOU n’a pas réussi à retrouver ce niveau de jeu qu’on lui connait en Top 14 pour bousculer le leader de Premiership sur ses terres. Si les hommes de Pierre Mignoni ont poussé en fin de duel, notamment en supériorité numérique pour tenter d’aller arracher un bonus défensif, cela n’a pas suffi à enrayer le collectif des Saints.

Dan Biggar a été un grand artisan du succès de Northampton grâce à ses 20 points au pied, venus sanctionner une trop grande indiscipline. Que ce soit en mêlée ou dans le jeu au sol, Lyon a souffert. Sa conquête a été chahutée comme en témoigne les difficultés en touche, censée être un point fort. À cela s’ajoutent les sorties sur blessure de Pierre-Louis Barassi (27’), Jonathan Pélissié (29’) et Josua Tuisova (50’) qui donnent à cette rencontre des allures de dimanche cauchemardesque.

Champions Cup - Pierre-Louis Barassi (Lyon), face à Northampton.

Champions Cup - Pierre-Louis Barassi (Lyon), face à Northampton.Icon Sport

Le doublé de Thibaut Regard en point positif

Seule satisfaction peut-être, l’apport du banc en seconde période même s’il a fallu évoluer dans un duel haché et marqué par un faible rythme. Thibaut Regard y est allé de son doublé, à la réception d’un coup de pied de Jonathan Wisniewski après une succession de mêlées (61’), et derrière une autre épreuve de force sur le service de Baptiste Couilloud (74’). Malgré cela, le manque de réalisme a été rédhibitoire, tout comme ces deux essais refusés à la vidéo (11’ et 67’) et qui font débat.

Menés 19 à 0 à la pause par les Saints, les Lyonnais ont souffert de devoir courir après le score, acquis notamment grâce à la réalisation de Rory Hutchinson, cassant les plaquages à la suite d’un long mouvement (20’). Les Anglais ont donné la sensation de maitriser les débats, de gérer ce match et ont fait preuve de ce qui manque cruellement à cette équipe de Lyon dans la compétition : l’expérience. Pas forcément rassurant avant de recevoir le Leinster, vice-champion d’Europe.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0