Icon Sport

Le Racing 92 étrille les Ospreys

Le Racing 92 étrille les Ospreys

Le 13/12/2019 à 22:32Mis à jour Le 13/12/2019 à 22:51

CHAMPIONS CUP - Vainqueur des Gallois d'Ospreys (40-27), le Racing 92 s'offre un succès bonifié important pour la suite de la compétition en Champions Cup. Six essais de belle facture face à une opposition courageuse ayant glané elle aussi un bonus offensif. Les Franciliens consolident leur première place dans la Poule 4.

L'objectif était limpide, assurer un succès et si possible le bonifier dans l'optique d'une course à la qualification recherchée et d'une première place à consolider. Si Machenaud se voyait refuser un essai d'entrée de jeu, ce n'était que partie remise. Dupichot tout d'abord, répondant à un essai de Morgan côté Gallois, laissait entrevoir des facilités sur les largeurs face à une formation des Ospreys venue sans trop d'appétit.

Imhoff fera admirer une fois de plus son sens du jeu inégalé, une interception et un placement idéal pour conclure à deux reprises et gonfler le score et les statistiques (19-5, 27 ème). Les hommes d'Allen Clarke proposeront bien quelques séquences bien senties, mais un manque flagrant de précision dans le dernier geste viendra gâcher les rares opportunités. Tout le contraire d'un Zebo, opportuniste, profitant de l'espace libérée par une feinte de Machenaud pour filer droit vers les poteaux et permettre aux Franciliens de virer à la pause avec le bonus offensif en poche (26-5, 40 ème).

Orgie d'essais

Le deuxième acte donnera lieu à un florilège d'erreurs dans les transmissions provoquant un déchet relativement important ainsi qu'une réaction d'orgueil des Gallois homériques. Si Tanga et Colombe ont donné des allures de score fleuve à l'heure de jeu (40-5, 58 ème) assurant un écart conséquent, c'est bel et bien les visiteurs décomplexés, profitant d'un large turn-over aussi dans les rangs du Racing 92, qui finiront par inscrire pas moins de quatre réalisations supplémentaires sur des contres menés avec conviction. Au final un bonus offensif pour les deux formations, du travail également dans la continuité pour les hommes de Laurent Travers manquant de constance sur les ultimes minutes face à des Gallois très joueurs, fidèles à leurs réputations sur les ballons de relance.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0