Icon Sport

Le Racing refait le coup et file en demie

Le Racing refait le coup et file en demie

Le 19/09/2020 à 20:43Mis à jour Le 19/09/2020 à 21:03

CHAMPIONS CUP – Comme en 2018, le Racing 92 a réussi à s’imposer sur la pelouse du Marcel-Michelin en quart de finale (27-36). Face à une équipe de Clermont qui aura mis plus d’une heure pour se rebeller, les Franciliens s’offrent un ticket pour les demies, qui plus est à domicile.

Ils ont donc refait le coup ! Comme lors de la saison 2017-2018, celle qui avait vu l’équipe aller en finale, le Racing s’est imposé au Marcel-Michelin après avoir cette fois totalement dominé les débats. Clermont est passé à côté de ce rendez-vous européen, et il est tombé face à une formation qui semble clairement bien rodée dans ce début de saison, après avoir déjà enchainé deux succès en Top 14. Il n’y a pas vraiment eu photo, tant la domination des Franciliens sur ce match a été marquante.

Pour preuve, il aura fallu attendre une heure pour voir l’ASM ouvrir des brèches. Sauf qu’avant la réalisation de Wesley Fofana profitant d’un surnombre sur les extérieurs (60’), le Racing menait déjà 27 à 8 ! La première réalisation clermontoise de Kotaro Matsushima après un travail de fixation des avants (70’) et l’exploit individuel de Damian Penaud (77’) n’ont fait que repousser une échéance qui semblait déjà tristement inéluctable au regard des difficultés auvergnates, notamment en conquête.

Un collectif francilien parfaitement huilé

En grande souffrance en mêlée, Clermont a également payé cher son indiscipline. Teddy Iribaren et Maxime Machenaud ont inscrit pas moins de 24 points à eux deux sur pénalité, sanctionnant ainsi chaque écart adverse. D’autant que ce Racing a débuté tambours battants ce quart de finale, déterminé d’entrée pour poursuivre une aventure européenne qui a tout d’un objectif prioritaire. L’essai de Louis Dupichot sur un renversement et après un très bon travail de Camille Chat en est la preuve (2’).

Car s’il y a bien eu tentative de réaction de Clermont sur la réalisation d’Etienne Falgoux d’un pick and go victorieux (22’), François Trinh-Duc faisait beaucoup de mal aux Jaunards sur un coup de pied à suivre, pour lui-même, débouchant sur un rebond malicieux (39’). Juste avant la pause, le coup a été dur à encaisser. Le Racing 92 se qualifie donc pour le dernier carré de cette Champions Cup et retrouvera les Saracens, à l’Arena, pour tenter d’atteindre une nouvelle finale.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés