Icon Sport

Le Racing manque l’exploit d’un rien au Munster

Le Racing manque l’exploit d’un rien au Munster

Le 23/11/2019 à 20:20Mis à jour Le 23/11/2019 à 21:01

CHAMPIONS CUP - Auteur d'un match de très haute volée, le Racing 92 a bien failli créer la sensation du week-end dans la forteresse quasiment imprenable du Munster. Mais les Irlandais sont revenus à hauteur dans le money-time (21-21). Le club francilien peut quand même bomber le torse, à l'issue de cette 2e journée.

Performance majuscule du Racing 92 à Thomond Park. En déplacement sur la mythique pelouse du Munster une semaine après la victoire bonifiée face aux Saracens, les coéquipiers de Finn Russell ont fait plus que rivaliser avec la province irlandaise. En tête pendant pratiquement toute la partie, ils ont finalement concédé le match nul dans les ultimes minutes (21-21), au terme d'une partie folle et menée sur un rythme effréné. A deux doigts d'un exploit, le club francilien réalise la bonne opération de cette 2e journée dans la poule 4, face à un concurrent direct pour la qualification en quarts de finale.

Le Thomond Park et les clubs français. Une histoire plus que douloureuse. Une seule victoire, signée Clermont, en 31 confrontations. Forcément bien au fait de cette statistique effarante, à faire pâlir plus d'un adversaire, le Racing 92 a pourtant sorti le match presque parfait pour déjouer tous les pronostics. Presque. Car, au bout du bout, le Munster a finalement privé les ciel et blanc d'un résultat XXL. Bien que ce match nul 21-21 revêt, tout de même, un certain parfum de victoire. En difficulté en Top 14, le Racing a fait jeu égal avec un monstre européen, en terres hostiles. Et ça, c'est déjà un énorme pas en avant pour le groupe de Laurent Travers.

Russell montre la voie

Auteurs de trois essais, les Racingmen ont sorti le grand jeu ce samedi soir. Dans le sillage d'un intenable Finn Russell, pour ne citer que lui. L'international écossais, auteur d'un petit pont sur un rasant au pied avant d'aplatir le premier essai du match (19e), a aussi, après une percée plein axe, offert un caviar à Juan Imhoff (48e), plaçant les siens dans une situation plus qu'idéale au tableau d'affichage (14-21). L'entente entre les deux Teddy a aussi fait des étincelles. Teddy Iribaren-Teddy Thomas, tandem de choc juste avant la demi-heure de jeu (28e) pour le second essai du Racing et pas loin de refaire le coup trente minutes plus tard (59e). Et dire qu'Iribaren a remplacé au pied levé Maxime Machenaud, forfait de dernière minute après une blessure contractée à l'échauffement.

Si le demi-de-mêlée est apparu très frustré au coup de sifflet final, c'est notamment en raison de cette pénalité manquée avant l'heure de jeu (54e). Une tentative qui aurait pu mettre le Racing à l'abri d'un essai transformé. Et qui, après coup, avait le parfum de balle de match. Longtemps acculé dans son camp en seconde période, le Munster n'a retrouvé ses esprits que dans les cinq dernières minutes. Suffisant toutefois pour planter un deuxième essai (75e) avant d'égaliser dans la foulée. Voir Hanrahan exulter sur la transformation, avant même le coup de sifflet final, en dit long sur la prestation du Racing à Thomond Park. Même frustré, le finaliste malheureux de l'édition 2018 de la Champions Cup a toutes les raisons de voir le verre à moitié plein. C'était un régal.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0