Icon Sport

Le Racing 92 ou l’Europe comme thérapie

Le Racing 92 ou l’Europe comme thérapie

Le 04/12/2019 à 13:25

CHAMPIONS CUP - Défait par Bordeaux-Bègles en TOP 14, le Racing 92, bien engagé dans sa poule de la Champions Cup, a bien l’intention de retrouver toute sa splendeur sur la scène européenne lors du déplacement chez les Ospreys.

" Il ne faut pas nous enterrer… " En vieux sage, Laurent Travers aurait tort de s’inquiéter. Le Directeur du Rugby du Racing 92 sait trop bien que le TOP 14 est un marathon avec sa litanie de rebondissements. Et la défaite concédée à domicile face à Bordeaux-Bègles (34-30) ne condamne nullement les ambitions du club francilien, 11ème à cinq points de la sixième place occupée par le Rugby Club Toulonnais. " Le plus important sera d'être dans les six. Et pour le moment, on n'y est pas. Mais le championnat est encore long ", souligne Travers. En attendant de replonger dans les méandres du Championnat pour un choc annoncé face à Montpellier, le Racing 92 a l’occasion de se remettre la tête à l’endroit en Coupe d’Europe.

Top 14 - Virimi VAKATAWA (Racing), face à Bordeaux.

Top 14 - Virimi VAKATAWA (Racing), face à Bordeaux.Icon Sport

Une double opposition déterminante face aux Ospreys

Leader de sa poule avec le même nombre de points que le Munster Rugby (7), le Racing 92 a parfaitement négocié ses deux premiers matchs face aux épouvantails que constituent les Saracens et la Red Army de Thomond Park. " Sur ces deux premiers matchs, j'avais dit qu'on avait fait un grand pas en avant dans l'organisation de notre jeu, mais certainement pas un grand pas en direction de la qualification ", rappelle toutefois Laurent Travers en évoquant notamment le match nul décroché à Limerick (21-21). Samedi, les Ciel et Blanc devront confirmer ce bon début de campagne lors du déplacement au Liberty Stadium face à des Ospreys cloués à zéro point. Mais les Gallois afficheront certainement un visage bien plus conquérant avec les premiers pas cette saison sur la scène européenne du deuxième-ligne Alun Win-Jones, du troisième-ligne Justin Tipuric et peut-être du trois-quarts aile George North.

" On va vraiment voir ce qu’on a dans le ventre"

Pour s’éviter un sérieux mal de tête lors des matchs retour face aux Sarries et aux Munstermen, le Racing 92 doit impérativement faire le plein de points face aux Ospreys. Et les récentes performances offensives de Teddy Thomas et Virimi Vakatawa sans oublier le rendement défensif d’un Olivier Klemenczak, auteur de 24 plaquages contre l’UBB, ne seront pas de trop pour relancer la machine francilienne. " Je suis en colère pour cette défaite (contre l’UBB) mais autant s’appuyer sur une défaite que sur une victoire pour rebondir. Le match chez les Ospreys le week-end prochain tombe bien, on va vraiment voir ce que l’on a dans le ventre (…) Il faut que l’on se reprenne. On doit se retrouver cette semaine ", insistait dernièrement sur RMC Sport le président Jacky Lorenzetti. Se retrouver pour échapper au piège de Swansea.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0