Icon Sport

Le LOU puni par un Leinster pragmatique

Le LOU puni par un Leinster pragmatique

Le 23/11/2019 à 18:09Mis à jour Le 23/11/2019 à 18:26

CHAMPIONS CUP - Auteur d'un match courageux, les Lyonnais se sont finalement inclinés à Gerland contre une équipe du Leinster ultra-réaliste. Un petit score (13-6) mais un point de bonus défensif mérité pour les Lyonnais vu la physionomie du match.

Les Lyonnais s'inclinent au Matmut Stadium (6-13) face à la province du Leinster, hermétique défensivement, permettant aux Irlandais d'écarter de leur route un potentiel concurrent dans cette poule 1 de Champions Cup. Le LOU a tenté en vain, souverain dans l'occupation et les moments de domination, mais cela sera insuffisant pour renverser les certitudes des troupes de Leo Cullen, toujours invaincues depuis le début de la saison.

Lyon investissait pourtant avec une certaine rigueur, la moitié de terrain Irlandaise, en gagnant des duels autour du robuste Charlie Ngatai, à la faveur d'une mêlée fermée séduisante et de quelques séquences intenses. Mais la concrétisation n'était pas au rendez-vous dans ce premier acte, face à une défense du Leinster hermétique à souhait, idéale dans le replacement et se consumant très peu dans les rucks. Une marque de fabrique qui autorise quelques fulgurances, après une jolie transformation du jeu, c'est Max Deegan qui marquera le seul essai pour les siens (0-10, 24 ème). Les troupes de Leo Cullen se contentant de cueillir les assauts Lyonnais avec une remarquable justesse, plein de malice et dotés d'une expérience inégalée dans cette compétition. Un grand classique.

L'impuissance du LOU

Le schéma se répète quelque peu lors du second acte, avec une franche et nette domination des Lyonnais, abusant à bon escient des groupés pénétrants, dominateurs dans l'avancée, mais tergiversant inexorablement dans la dernière passe, le dernier mètre où la mauvaise liaison au moment de conclure. La frustration est légitime à la vue des efforts déployés, mais face au métier des Irlandais, la moindre approximation amène son lot d'erreurs. Au final, deux seules pénalités converties par Jonathan Wisniewski viendront garnir le panier du LOU, un bien maigre bilan comptable tant les situations furent légions à proximité de la terre promise. En guise de consolation, les troupes de Pierre Mignoni et David Gerard inscrivent leur premier point de l'histoire du club en Champions Cup en arrachant le bonus défensif. Un moindre mal face au réalisme implacable des quadruples champions d'Europe.

Fin des illusions ?

Les Lyonnais n'ont pu rivaliser au final, face à des Irlandais chirurgicaux dans leur entreprise et supérieurs défensivement dans les moments de domination. Brouillons malgré quelques séquences dans le vrai, Lyon s'est enlisé sans démériter face à la concurrence trop haute du Leinster. De quoi tirer un trait ou presque sur les chances de qualification, mais aussi mesurer l'écart qui sépare le leader du Top 14, encore en apprentissage, face à l'un des cadors historique de la compétition.

Les Irlandais ont récité leur rugby, pragmatique et chirurgical, démontrant une force collective toujours aussi importante. Les troupes de Leo Cullen ont fait le job admirablement, s'appuyant sur quelques franchissements et une justesse en conquête directe de qualité parfois bousculée par l'enthousiasme des locaux. Suffisant pour écarter la menace Lyonnaise, s'assurer un deuxième succès dans cette poule, et prévoir la double confrontation avec Northampton pour la prochaine étape en Champions Cup avec sérénité.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0