Icon Sport

Ouedraogo : "Il faut une réaction par rapport à nos dernières prestations"

Ouedraogo : "Il faut une réaction par rapport à nos dernières prestations"

Le 22/11/2019 à 16:51Mis à jour Le 22/11/2019 à 17:30

CHAMPIONS CUP - Entré en fin de match au Connacht (défaite 25-20), après presque six mois d’absence, le flanker emblématique du MHR fêtera sa première titularisation de la saison dimanche face à Gloucester (16h15 au GGL Stadium). Une délivrance pour lui et déjà, un match décisif pour le MHR.

Rugbyrama : Comment vous sentez-vous ?

Fulgence Ouedraogo : Plutôt bien. Ça fait plaisir de revenir dans le groupe, de partager les entraînements et un bout de match pour l’instant. Cela faisait un moment que j’étais de mon côté avec les kinés et là, revenir dans le quotidien de l’équipe, c’est agréable.

Votre blessure à la hanche est-elle désormais derrière vous ?

F.G. : Il reste encore des petites douleurs, il faut donc continuer à travailler, à renforcer et à faire des soins dessus. C’était une douleur un peu particulière qui m’handicapait au niveau de la course, mais qui ne me gênait pas pour faire des exercices de musculation sur le bas du corps. On a regardé plusieurs pistes et nous avons mis du temps à vraiment localiser la source de cette douleur , pour pourvoir la gérer au mieux.

Le fait de revenir au moment des premières rencontres européennes ajoute-t-il de l’excitation ?

F.G. : (éclats de rire, NDLR). C’est bien mais c’est dur, car il va falloir être prêt. C’est une compétition où ça va vite et ça joue bien. Reprendre à ce moment-là n’est peut-être pas forcément la meilleure période, mais c’est quand même un plaisir.

Quel regard portez-vous sur le début de saison de vos coéquipiers ?

F.G. : On fait de bonnes choses. Après, nous avons des passages à vide où on fait beaucoup d’erreurs d’indiscipline et cela coûte cher à l’équipe. Avec l’énergie que l’on met aux entraînements et durant les matchs, on pourrait être mieux récompensé. (…) Je pense qu’il nous manque encore de la rigueur. De temps en temps, on perd un peu le fil. On sort un peu du cadre et cela nous pénalise beaucoup. Pas forcément le même joueur, mais chacun son tour, on sort du cadre et on perd le liant de l’équipe. Il faut garder nos rôles au maximum pour conserver notre cadre de jeu. A nous de rester concentrés pour ne plus connaître des trous d’air qui créent des tournants du match en notre défaveur.

Cette rigueur doit aussi être technique (16 turnovers offerts au Connacht), …

F.G. : Cette rigueur est technique. Ce n’est pas sur l’énergie et l’engagement, ça, ça y est. Mais elle est sur la précision de nos placements, de nos gestes et le respect de notre projet de jeu. C’est là-dessus qu’il faut qu’on progresse.

Champions Cup - Paul WILLEMSE (Montpellier), face au Connacht.

Champions Cup - Paul WILLEMSE (Montpellier), face au Connacht.Icon Sport

L’équipe met-elle un peu de temps à adopter ce projet de jeu mis en place par Xavier Garbajosa ?

F.G. : Je pense qu’on l’a adopté et maintenant, il faut le maîtriser. Dans ce projet de jeu, il faut un certain équilibre et pour l’instant, des fois, on n’y est pas. C’est là où on veut tenter une passe en trop, ou au contraire, qu’on ne joue pas le bon coup au bon moment. C’est dans cet équilibre là qu’il faut être plus rigoureux, reconnaître les situations et savoir bien les gérer.

Ce discours, on a l’impression de l’avoir déjà entendu depuis le début de la saison, mais vous ne semblez pas trouver la solution…

F.G. : On n’arrive pas à le maîtriser et ça c’est vu sur le dernier match. Si on est plus maître de notre rugby, on doit gagner au Connacht. Pour l’instant, on met le doigt dessus, mais nous n’arrivons pas à gommer ces erreurs et ces failles.

Après cette période de Coupe du monde, l’équipe est-elle dans les clous sur le plan comptable ?

F.G. : Non au niveau des résultats, nous ne sommes pas encore dans les clous. On aurait pu avoir quelques victoires en plus qui auraient fait du bien à l’équipe. Cela lui aurait aussi donné un peu plus d’air. Maintenant, que ce soit en Top14 ou en coupe d’Europe, il va falloir cravacher. Cette première défaite nous fait du mal car on sait que c’est une compétition où ça va très vite. Et en Top14 aussi ça se joue à un point chaque année pour être dans les six premiers. Donc, tous les points perdus jusqu’à présent, il va falloir les rattraper.

Et pour commencer, le MHR fera face dimanche à son premier match “éliminatoire” de la saison…

F.G. : C’est un match très important pour nous. Il faut une réaction par-rapport à nos dernières prestations.

Votre analyse de l’équipe de Gloucester ?

F.G. : C’est une équipe puissante, très bien animée par Cipriani qui est vraiment un bon maître à jouer. Il leur donne beaucoup d’opportunités en attaque. A nous d’être prêts en défense à soutenir le rythme durant 80 minutes pour les contrer. Leur animation offensive va vite, avec des joueurs qui ont vraiment des “pattes” derrière. On devra être en place sur toute la largeur du terrain.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0