Midi Olympique

Dupont : "On voulait se rassurer sur l'état d’esprit"

Dupont : "On voulait se rassurer sur l'état d’esprit"
Par Jeremy Fadat via Midi Olympique

Le 12/01/2020 à 09:45Mis à jour Le 12/01/2020 à 11:05

CHAMPIONS CUP - Pour sa première titularisation depuis son retour de blessure au dos contractée à la Coupe du monde, le demi de mêlée du Stade toulousain Antoine Dupont a joué un peu plus d’une heure de jeu lors du succès au Connacht ce samedi. Au-delà de son cas personnel, l’international de la qualification, désormais officielle, de son équipe pour les quarts de finale européens.

La qualification pour un quart de finale est assurée. Était-ce l’essentiel ?

Antoine DUPONT : Oui, car on savait qu’on avait fait un bon début de campagne européenne. Mais il fallait confirmer en essayant de rester invaincus. Ce déplacement au Connacht était complexe, c’était évident, face à une équipe qui nous avait déjà posé des problèmes sur le match à domicile. Des conditions climatiques difficiles étaient annoncées aussi, mais on a réalisé un match solide et complet jusqu’à la fin.

Vous passez près d’un bonus offensif. Avez-vous des regrets ou auriez-vous signé pour cette victoire ?

A.D : On aurait signé pour gagner déjà. Mais, au de la physionomie avec trois essais et quatorze points d’avance, on a bien sûr tenté un peu plus et essayé de jouer. Mais c’était dur puisque l’équipe s’est retrouvée à treize contre quinze. On a fait ce qu’on a pu. Il y a eu une volonté de jeu malgré l’infériorité en défense. Mais nous sommes déjà très contents de ces quatre points.

Ce succès était-il important pour la confiance après deux prestations plus décevantes ?

A.D : On sortait de deux week-ends avec des performances pas vraiment abouties et beaucoup de regrets. On avait surtout pour ambition de se rassurer sur l’état d’esprit. C’était un contexte parfait pour le prouver : à l’extérieur, en Irlande, sous la pluie, si on n’est pas solidaires et si on ne reste pas ensemble tout au long du match, on ne pouvait pas atteindre notre objectif. On a su répondre présent et on va essayer de garder ce cap maintenant.

Vous avez démarré pour la première fois depuis votre retour. Quelles ont été les sensations ?

A.D : Cela fait du bien de pouvoir attaquer un match et de retrouver du rythme. Ce n’est jamais pareil d’être remplaçant ou titulaire. J’attendais cela aussi pour me remettre en jambes, retrouver des repères et des timings qui n’ont pas toujours été bons comme on l’a vu.

Vos douleurs au dos sont-elles vraiment derrière vous ?

A.D : Là, je n’ai plus du tout de gênes sur le terrain. Donc je vais travailler et faire en sorte que ça ne revienne pas.

Et au niveau du rythme justement, comment vous êtes-vous senti ?

A.D : Plutôt bien. Je voyais, à la fin, que ça commençait à s’ouvrir et à jouer un peu de partout. Donc j’aurais bien aimé rester et finit le match (sourires). Surtout que nous, les trois-quarts, avons peut-être un peu moins bossé que les avants. On peut leur dire merci.

Vous avez bataillé avec Pita Ahki pour l’essai mais c’est lui qui a aplati…

A.D : On joue tous les deux dans la même équipe, donc les points vont au même endroit (rires). Au début, je me suis tourné et j’ai surtout cru que c’était un joueur du Connacht, donc j’ai eu peur. Quand j’ai finalement vu que c’était Pita, je n’ai pas mis les mains sur le ballon car on aurait pu faire en-avant. Cela aurait été dommage.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés