Icon Sport

A Bristol, Clermont veut "ouvrir les vannes à fond"

A Bristol, Clermont veut "ouvrir les vannes à fond"
Par Rugbyrama

Le 08/12/2020 à 18:54Mis à jour Le 08/12/2020 à 18:57

CHAMPIONS CUP- Dominés en conquête par Montpellier, les Clermontois devront vite se régler devant pour bien entamer leur campagne européenne face à Bristol. Des Jaunards qui s’attendent à une formation anglaise redoutable offensivement.

Mardi matin, pour commencer l’entraînement, ça poussait fort en mêlée sur le terrain annexe du Michelin. Et on n’aurait pas aimé être à la place des Espoirs, venus servir de joug aux pros. "C’est comme ça tous les mardis expliquait Franck Azéma. Cela fait partie des choses qu’il faut bien maîtriser surtout avec la météo prévue. C’est évident." Oui mais quand même… La maîtrise en mêlée fermée, c’est ce qu’il a manqué aux Clermontois pour venir à bout du MHR vendredi soir.

Un échec collectif qui n’est pas venu valider le bon début de saison de l’ASM en Top 14. "C’est une bonne piqure de rappel car le match de samedi est frustrant et j’aurais préféré que l’on entame cette Champions Cup sans cette défaite à la maison et en haut du classement explique le capitaine Camille Lopez. On a été pris en conquête, bravo à Montpellier. Mais cela ne change rien à l’état d’esprit du groupe, notre conquête est bonne depuis le début de la saison. Mais nous n’avons pas oublié le match contre le MHR, on va s’en servir pour être le plus performant à Bristol. J’espère que l’on aura plus de ballon mais je fais confiance aux gros. "

"Chaque mardi mais plus particulièrement ce matin cela a été intense en mêlée car il y avait de la frustration après Montpellier. On a envie d’avoir une image positive de l’ASM dans ce secteur. "

A l’image d’Etienne Falgoux qui a reçu un carton jaune, le pack jaune et bleu a été mis à mal par Mohamed Haouas et ses compères du MHR. Sébastien Vahaamahina le capitaine de touche, comme ses coéquipiers tenteront de rectifier le tir. "En touche, Montpellier nous a très bien décryptés et on a pas su s’adapter. Sur la mêlée, je ne saurais pas trop vous dire ce qui n’allait pas précise le seconde-ligne. On a analysé tout ça avec Didier (Bès). Il y a une responsabilité des joueurs de première ligne et il les a pris un par un pour discuter. Mais c’est tout un groupe concerné. On doit s’adapter aux décisions de l’arbitre aussi. Chaque mardi mais plus particulièrement ce matin cela a été intense en mêlée car il y avait de la frustration. On a envie de vite basculer sur autre chose et d’avoir une image positive de l’ASM dans ce secteur. En touche aussi on a analysé le jeu de Bristol et les options que l’on pouvait avoir."

A Bristol samedi après-midi, les Clermontois devront donc s’adapter à l’arbitrage de Monsieur Andrew Brace mais ils ont déjà été arbitrés par lui à plusieurs reprises. Surtout, ils devront se méfier du dernier vainqueur de la Challenge Cup et de ses nombreux "X Factors" comme Semi Radradra, Nathan Hughes, les frères Piutau, Steven Luatua ou encore Kyle Sinckler, le pilier droit du XV de la Rose.

Les retrouvailles avec cette compétition sont donc exacerbées. "Nous n’étions pas focalisés sur la Coupe d’Europe car nous avions suffisamment à faire sur le Top 14 mais on savait que cela allait arriver rappelle Franck Azéma. Ce sont de bonnes sensations, quelque-chose que l’on connait. Bien sûr, après le match contre Montpellier, il y avait de la déception et de la frustration à évacuer mais très vite lundi les joueurs ont basculé sur Bristol et l’investissement nécessaire qu’il faut mettre dans cette compétition."

"Bristol c’est un gros morceau et souvent on se focalise sur Radradra mais il faut regarder l’équipe qu’il y a autour. Ce n’est pas moins brillant que lui."

Dans cette compétition pas de faux départ possible et face aux flèches des "Ours" il faudra être bien calé dans les starting-blocks. "C’est une très bonne équipe qui monte en Angleterre avec de l’ambition rappelle Franck Azéma. Elle est très offensive devant comme derrière, très positive dans son jeu. Elle prend énormément l’initiative et qui te met sous pression. Il y a beaucoup d’individualités mais Pat Lam a apporté une culture sur le travail, l’ambition et la solidarité que dégage cette équipe-là. C’est un gros morceau et souvent on se focalise sur Radradra mais il faut regarder l’équipe qu’il y a autour. Ce n’est pas moins brillant que lui. "

Semi Radradra - Bristol

Semi Radradra - BristolIcon Sport

Car au niveau du jeu, l’ASM devrait trouver un style complètement aux antipodes de celui proposé par le MHR, sans faire injure aux Héraultais, avec une équipe anglaise qui mise beaucoup sur la mobilité et le déplacement de l’adversaire. Et cela conviendra peut-être mieux à l’ASM ? "C’est sévère pour Montpellier répondait Franck Azéma. Je ne sais pas mais j’ai surtout envie que l’on se concentre sur notre jeu et sur ce que l’on va être capable de livrer en défense comme en attaque. C’est un sprint et il faut rentrer vite dans le match, avoir la possession et être capable de provoquer. Il faut avoir un visage positif sur ce premier match. Bien sûr qu’il y a une très bonne équipe en face mais on doit avoir confiance en nous et en ce que l’on produit depuis le début de la saison et ouvrir les vannes à fond. Il n’y a pas de retenu à avoir. Avec cette nouvelle formule c’est désormais un 60 mètres et plus un 100 mètres."

Contenus sponsorisés