Icon Sport

Champions Cup - Toulon perd le fil face à Newcastle

Toulon perd le fil face à Newcastle

Le 14/10/2018 à 14:49Mis à jour Le 14/10/2018 à 19:08

CHAMPIONS CUP - Miné par une indiscipline criarde et des choix très contestables, le RCT s'est incliné à Mayol face aux Newcastle Falcons (25-26). Pire, à trois minutes de la fin, les joueurs de la Rade ont préféré jouer le bonus en allant en touche plutôt que la gagne en tapant une pénalité dans leurs cordes...

Qu’il semble loin le temps où Toulon soulevait trois titres de champion d’Europe consécutifs… Alors qu’il attendait avec impatience son entrée sur la scène continentale pour retrouver des couleurs dans un début de saison maussade, le RCT a sombré à domicile face à Newcastle, actuel dernier de Premiership (25-26). Indisciplinés et indigents, les Varois ont littéralement joué à l’envers devant leur public de Mayol. Jusqu’à refuser de tenter la pénalité de la victoire à trois minutes de la sirène...

Alors qu’ils avaient par deux fois fini dans l’en-but sur ballon porté (Lakafia, 36e ; Guirado, 55e), les hommes de Patrice Collazo ont cru pouvoir décrocher un bonus offensif presque inespéré grâce à leur paquet d’avants. Mais leur défaillance récurrente dans le secteur de la touche les a encore privé d’une importante munition. Les Toulonnais se sont malgré tout offert un dernier espoir avec un ballon de récupération dans les dernières secondes. Une improbable passe au pied de François Trinh-Duc a finalement scellé l’issue du match. Énième mauvais choix des joueurs de la Rade ce dimanche. Celui de trop.

Champions Cup :   Malakai Fekitoa et Josua Tuisova (Toulon) contre  Sinoti Sinoti (Newcastle)

Champions Cup : Malakai Fekitoa et Josua Tuisova (Toulon) contre Sinoti Sinoti (Newcastle)Icon Sport

Intenable Joel Hodgson

Au contraire, les Falcons, qui fêtaient leur retour dans la grande Coupe d’Europe après treize ans d’absence, ont pu s’appuyer sur un Joel Hodgson parfaitement inspiré. Auteur d’un sans faute face aux poteaux, impeccable dans le jeu courant et à l’origine de l’essai de pénalité accordé à son équipe (51e), l’ouvreur à littéralement porté son équipe vers ce succès inattendu. A tel point que sa sortie temporaire sur carton jaune (54e) a coïncidé avec le principal temps faible de Newcastle. Une sanction finalement moins préjudiciable que les trois infligées au RCT : Jean-Baptiste Gros (32e), Daniel Ikpefan (51e) et Julian Savea (68e). Trente minutes en infériorité numérique qui symbolisent la fébrilité de ce RCT indiscipliné à l’excès.

"Nouvelle compétition, nouveau départ", espérait le manager Patrice Collazo avant la rencontre. L’essai de Romain Taofifenua dès la 20e seconde n’aura finalement été qu’une illusion. Le Toulon européen n’est pas si différent du Toulon entrevu depuis deux mois en Top 14. Comme en championnat, il est déjà condamné à cravacher pour espérer entrevoir les phases finales.

Plus d'informations à suivre...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés