Icon Sport

Champions Cup - Toulon et Montpellier relancent le suspense dans la poule 5

Toulon et Montpellier relancent le suspense dans la poule 5

Le 08/12/2018 à 18:06Mis à jour Le 08/12/2018 à 20:51

CHAMPIONS CUP – Une victoire bonifiée pour Toulon, un bonus offensif inespéré pour Montpellier. Ce duel franco-français de la 3e journée de Champions Cup, remporté par le RCT (38-28), relance la course à la qualification dans la poule 5. Les deux équipes restent en vie, après une fin de match folle.

Il y a assurément de la satisfaction dans les deux camps, à l'issue de de RCT-MHR. Celle pour Toulon d'avoir réussi à enchainer, pour la première fois de la saison, un deuxième succès de rang. Celle pour Montpellier d'avoir décroché un improbable bonus offensif en plantant deux essais dans les deux dernières minutes, grâce à l'intenable Nagusa (78e, 80e). Largement à l'avantage des hommes de Patrice Collazo (38-28), cette troisième joute sur la scène européenne rebat les cartes dans la poule 5. S'ils restent scotchés aux deux dernières places, Héraultais et Varois ont encore une chance de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition.

Le Stade Mayol a rugi. De plaisir. Retrouvé et décomplexé, le RCT a, à n'en pas douter, livré sa copie la plus aboutie de la saison. Même si le staff toulonnais trouvera sans doute à redire, notamment sur le relâchement final qui pourrait être lourd de conséquence au moment de faire les comptes, les coéquipiers de Raphaël Lakafia semblent enfin avoir franchi un palier. Psychologique, tout du moins. Décisif sur l'essai de pénalité sifflé par Luke Pearce à la demi-heure de jeu (31e) puis auteur du deuxième essai des siens au retour des vestiaires (46e), le capitaine varois a montré la voie. Offensivement, avec deux essais de plus et donc un point de bonus offensif, ce RCT-là a de la gueule. Défensivement, en revanche, ce n'est pas encore ça.

Une fin de match débridée

Huit essais au total. Dont quatre dans les seules dix dernières minutes. Le money time a viré au ping-pong. Alors que Monribot (72e) et Nakosi (76e) pensaient avoir parachevé une victoire référence pour le RCT, un certain Nagusa, en l'espace de deux minutes, a grippé quelque peu l'épidémie de sourires qui commençaient à envahir Mayol.

A la 78e et la 80e minute, l'ailier des Cistes a semblé se balader dans la défense toulonnaise. Comme François Steyn, un peu plus tôt, après un mouvement conclu quasiment en marchant au moment d'effacer son dernier défenseur direct (75e). Oui, Toulon affiche encore certaines lacunes profondes. Mais le déclic semble désormais à portée de main pour le groupe de Patrice Collazo.

Champions Cup : Juandre Kruger  (Toulon) contre Montpellier

Champions Cup : Juandre Kruger (Toulon) contre MontpellierIcon Sport

Les deux équipes, qui croiseront à nouveau le fer le week-end prochain (dimanche, 16h15), joueront leur avenir européen au GGL Stadium. Avec cinq points de retard sur le leader de la poule 5, Edimbourg, Montpellier et Toulon joueront une première finale. Chez lui, le MHR devra retrouver de la constance pour espérer quelque chose.

En difficulté sur le plan offensif à Mayol, sur les séquences à plusieurs temps de jeu, les hommes de Vern Cotter ont d'ailleurs perdu, sans doute pour quelques temps, Johan Goosen. Evacué sur civière avant la pause, touché visiblement au niveau de la jambe droite, l'ancien joueur du Racing voit pour l'instant sa saison tronquée par les blessures. Alors que Montpellier n'a gagné qu'un seul de ses 13 derniers déplacements, en Champions Cup.

Contenus sponsorisés
0
0