Icon Sport

Champions Cup - Top 5 des confrontations entre le Leinster et Toulouse

Top 5 des confrontations entre le Leinster et Toulouse
Par Rugbyrama

Le 08/01/2019 à 19:01Mis à jour Le 08/01/2019 à 19:04

CHAMPIONS CUP – La Coupe d'Europe est de retour et la grosse affiche du week-end n'est autre que Leinster-Stade Toulousain. Les deux clubs sont parmi les plus redoutables en Europe actuellement. C'est incontestablement la rencontre de la 4e journée de Champions Cup à ne pas manquer, surtout au vu des précédents face-à-face de haut vol.

Demi-finale le 1er mai 2010 au Stadium (Toulouse) : Toulouse 26-16 Leinster

De plus en plus contesté en championnat, le Stade toulousain doit passer par les barrages des phases finales. Mais s'il est une compétition où les Toulousains restent impériaux, c'est la Coupe d'Europe. Porté par un 5 de devant de gala, Toulouse broie son adversaire en conquête et se montre à l'aise sur les extérieurs. Yannick Jauzion et David Skrela concluent des mouvements de variation qui perturbent totalement l'alignement irlandais. Et les joueurs de Guy Novès s'offrent une sixième finale européenne, qu'ils gagneront contre le rival biarrot. C'est à ce jour la dernière épopée victorieuse du Stade toulousain en Champions Cup.

Demi-finale le 30 avril 2011 à l'Aviva Stadium (Dublin) : Leinster 32-23 Toulouse

Champion d'Europe en titre, Toulouse est candidat à sa succession mais croise la route pour la deuxième année consécutive du redoutable Leinster, cette fois dans la nouvelle Aviva Stadium. Dans l'ambiance surchauffée de ce stade, le combat est d'une rare intensité. On savait le penchant historique des Irlandais pour les rucks mais les leaders du Top 14 ne parviennent à les contrer. Jonathan Sexton passe ainsi 6 pénalités et met les siens à l'abri. Le meilleur réalisateur de la compétition Vincent Clerc reste muet malgré une belle partition rendue par l'ailier et ses coéquipiers. Le Leinster tient sa revanche et peut s'envoler en finale au terme de laquelle il soulèvera le trophée.

Quart de finale le 1er avril 2006 au Stadium (Toulouse) : Toulouse 35-41 Leinster

Ce choc à la sortie des phases de poules annonce d'abord un affrontement de stars dont celui de Brian O'Driscoll contre Yannick Jauzion au centre. Après un duel de buteurs qui profitent de la guerre des rucks, c'est O'Driscoll qui ouvre les hostilités en profitant d'un superbe enchaînement percée-offload de Felipe Contepomi, auteur d'un grand match. Alors que le champion d'Europe en titre revient petit à petit grâce aux bottes de Jean-Baptiste Elissalde et Fred Michalak, ce dernier est intercepté dans ses 22 mètres peu avant l'heure de jeu. Le Stade se rebelle, multiplie les temps de jeu mais une terrible contre-attaque conclue par le supersonique Denis Hickie quelques minutes plus tard scellera le sort de la rencontre. Dans son Stadium fétiche, des mains de son meilleur ennemi, le grand Toulouse est tombé.

Phase de poules le 11 octobre 1997 au stade Ernest-Wallon (Toulouse) : Toulouse 38-19 Leinster

Après avoir nettement gagné en Irlande en ouverture de la compétition, les Toulousains reçoivent les Leinstermen en ballottage défavorable mais avec un espoir de qualification en cas de succès. Il n'en est rien car les hôtes de la rencontre ont à cœur de soigner leur différence de points et passeront 5 essais aux joueurs de Dublin. Bien qu'indisciplinés en fin de rencontre, les coéquipiers de Jérôme Cazalbou infligent une correction qui passe mal en Irlande. Ils s'inclineront en demi-finale contre Brive (22-22, Brive se qualifie au nombre d'essais marqués).

Phase de poules 2001-02 le 18 septembre 2001 au Donnybrook Stadium (Dublin) : Leinster 40-10 Toulouse

Les Rouge et Noir aimeraient oublier ce début de campagne européenne... D'emblée les Irlandais sont très efficaces et les mettent en grande difficulté pour une éventuelle qualification. S'ils clament la fierté d'un état d'esprit retrouvé, ce large revers souligne tous les défauts d'organisation et de réalisme du Stade. La jeune paire de centres Brian O'Driscoll – Gordon D'Arcy fait des ravages et inscrit 3 des 4 essais bleus. Irréprochable à domicile, Toulouse ne ramènera qu'un seul petit point de bonus défensif acquis au Pays de Galles à Newport qui ne suffira pas.

Par Quentin Put

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0