Icon Sport

Champions Cup - Teddy Iribaren (Racing) : "Je suis en demi-teinte sur tout"

Iribaren : "Je suis en demi-teinte sur tout"

Le 09/10/2018 à 11:33Mis à jour Le 09/10/2018 à 14:55

CHAMPIONS CUP - Teddy Iribaren n’est pas du tout satisfait de son début de saison. Le demi de mêlée du Racing 92 porte un regard très critique sur ses prestations et se mure dans le travail pour retrouver le niveau qui était le sien l’an dernier.

Rugbyrama : La Champions Cup débute ce week-end, l’occasion pour les non-internationaux comme vous de se mesurer aux joueurs européens qui brillent durant le Tournoi des 6 Nations…

Teddy Iribaren : Cela permet en effet de se jauger même si on sait que la valeur d’un joueur ne se mesure pas que sur une seule rencontre. Je peux faire un meilleur match que Conor Murray mais cela ne veut pas dire que je suis meilleur que lui ! Se confronter à ce type de joueurs ne peut en tout cas que nous tirer vers le haut.

La Coupe d’Europe n’est-elle pas aussi, pour vous, un coup de projecteur supplémentaire pour vous rapprocher de la sélection ?

T.I. : (il coupe) Honnêtement je ne pense pas à cela en ce moment. Cela fait quelques matchs que j’enchaîne des prestations très moyennes donc j’essaie plutôt de me recentrer et de travailler. L’équipe de France, ça reste un rêve de gamin et une motivation du quotidien mais sincèrement, avec mes dernières prestations, je ne peux pas y prétendre. La seule chose que je peux espérer actuellement, c’est d’avoir du temps de jeu au Racing 92. Si mes performances en club sont bonnes, on verra éventuellement après mais pour l’instant, elles ne le sont pas. Je dois donc revenir aux bases, essayer de faire des matchs corrects et ensuite advienne que pourra.

Votre première saison au Racing 92 a été réussie. Confirmer l’année suivante est souvent un pallier difficile…

T.I. : Je ne suis pas le premier à qui cela arrive mais la remise en question est perpétuelle. Dès qu’on s’oublie un peu, on est tout de suite puni donc je dois continuer à travailler et à me remettre en question pour refaire de bons matchs et apporter quelque chose au Racing 92.

Finn Russell (Racing 92)

Finn Russell (Racing 92)Icon Sport

" Ce n’est pas la paire Iribaren – Russell qui a du mal, seulement moi "

On annonçait votre association avec Finn Russell explosive. On ne peut pourtant pas parler d’orgie de jeu depuis le début de la saison au Racing…

T.I. : Cela n’a pas trop porté ses fruits pour l’instant. Et je pense sincèrement que ce n’est pas la paire Iribaren – Russell qui a du mal, mais seulement moi. Tout simplement parce que quand Finn a été associé à Xavier Chauveau, cela a bien marché et ils ont fait de très bons matchs ensemble. Je me répète, je dois travailler sur moi, arriver à mettre de la vitesse quand il faut et ralentir les ballons quand il faut aussi. Là, je suis en demi-teinte sur tout et je dois avouer que c’est une période un peu compliquée pour moi.

Cela vous agace t-il d’avoir été très vite classé comme un demi de mêlée dynamiteur qui met énormément de volume de jeu ?

T.I. : Non car cela me correspond, c’est le jeu que j’aime. Ralentir et mettre le pied sur le ballon, il faut aussi savoir le faire mais à bon escient. Et aujourd’hui, j’ai du mal à trouver la mesure entre les ballons rapides et les ballons lents.

On vous sent en pleine remise en question…

T.I. : Oui mais la remise en question est de toute façon permanente. Une carrière n’est pas faite que de hauts, il y a aussi des bas. Je suis dans une période de grosse remise en question et je vais travailler de façon à être performant comme je l’ai été dans certains matchs la saison dernière.

Contenus sponsorisés
0
0