Icon Sport

Iribaren : "Je n'aurais pas dû jouer ce match"

Iribaren : "Je n'aurais pas dû jouer ce match"
Par Marc Duzan via Midi Olympique

Le 18/10/2020 à 12:40Mis à jour Le 18/10/2020 à 12:41

CHAMPIONS CUP - Brillant depuis le début de saison, Teddy Iribaren a pourtant complètement manqué sa finale de Champions Cup à Bristol, face à Exeter. Au lendemain de cette terrible désillusion, il revient sur un match qu'il n'aurait pas dû jouer...

Comment analysez-vous cette défaite en finale de Champions Cup ?

On n'a pas été à la hauteur de l'événement, voilà tout. Sur le match, on leur donne 21 points, quoi... Et malgré ça, on finit à quatre points derrière... Avec le recul, je ne sais pas comment ce match a pu nous passer sous le nez. (il soupire) Non, je n'arrive toujours pas à réaliser... Avant la rencontre, j'étais pourtant intimement persuadé qu'on allait la gagner, cette finale...

Vous avez connu un match difficile, pour dire le moins...

Je me suis fait mal (aux adducteurs) la veille de la finale et évidemment, comme tout compétiteur, j'ai voulu tenir ma place. On a tout fait avec le staff médical pour que je puisse jouer la finale mais sincèrement, j'aurais dû être assez lucide et ne pas disputer la rencontre. (il marque une pause, reprend) Je n'aurais pas dû jouer ce match, voilà tout... J'en étais incapable...

A ce point ?

Après la première pénaltouche, que je frappe directement dans l'en-but adverse, je prends une décharge monstrueuse dans la cuisse. Derrière ça, je n'ai jamais été capable de me ressaisir. Je passerai des examens demain (lundi), pour connaître l'étendue de la blessure.

En clair ?

Ce n'est pas une excuse, je ne me cache pas derrière ça mais je n'ai pas pu tenir mon rôle, à Bristol. Une prestation de cet acabit là, c'était juste impossible. Même dans mon pire cauchemar, je n'aurais pu imaginer une pareille performance...Maintenant, il faut que j'en tire les enseignements nécessaires.

Vous semblez meurtri...

J'ai l'impression d'avoir failli, la sensation d'avoir un peu lâché l'équipe. Il va me falloir du temps, beaucoup de temps, pour digérer...

Ce n'est que du sport, a-t-on envie de vous dire...

Je sais que ce n'est que du rugby mais aujourd'hui, avec tout ce qu'il se passe, les conditions dans lesquelles on est.... (il suspend sa phrase) On ne sait même pas si le rugby va subsister... (il coupe) Ce titre, c'était le seul truc qui pouvait nous sortir la tête de l'eau. Et on s'est planté, moi le premier.

A quel moment avez-vous envisagé de ne pouvoir disputer la rencontre ?

A aucun moment, je ne me suis dit ça... Le problème, il est là... Mais c'est en faisant des erreurs qu'on apprend... […] La seule chose qui aurait pu me sauver, moi, c'était une victoire de l'équipe. Quand Max (Machenaud) et rentré sur la pelouse (41 ème minute), on a retrouvé notre jeu, on est redevenu dominant et à cet instant, j'étais même persuadé que l'on allait gagner. Mais derrière, il y a une interception de merde, on s'est mis le feu, on a fait des erreurs...

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés