Icon Sport

Buros : "Il fallait être maîtres de notre destin"

Buros : "Il fallait être maîtres de notre destin"

Le 21/12/2020 à 09:10Mis à jour Le 21/12/2020 à 11:41

CHAMPIONS CUP - L'UBB s'est largement imposée 47-8 face à Newport et son arrière Romain Buros a fait une excellente prestation. Récit...

"On avait un peu la pression, mais pas plus que ça. On savait ce qu'on avait à faire. On voulait marquer cinq points pour être maîtres de notre destin". Ces propos de Romain Buros pourraient résumer la belle victoire des Bordelais face aux Gallois de Newport, 47 à 8. L'UBB a rempli sa mission avec cette victoire bonifiée, plus larges que les succès 28-0 offerts comme des cadeaux de Noël à certains concurrents. Ce ne fut peut-être pas le match de l'année face à des adversaires assez limités. Mais ceux qui ont suivi la rencontre, auront passé un bon moment, sept essais dont certains particulièrement spectaculaires. Quelques individualités ont pu montrer l'étendue de leur talent offensif. Parmi elles, l'arrière Romain Buros justement. On l'a vu s'intercaler et relancer avec une certaine facilité. "Nous sommes contents non seulement d'avoir cinq points mais d'avoir amélioré notre goal average car ça risque d'être important. On savait que ce serait une équipe vaillante mais qui avaient moins à espérer que nous en termes de classement. On se doutait donc que si on les prenait par le bon bout, il y avait des chances qu'ils lâchent."

Bonne concurrence avec Nans Ducuing

Ce joueur est arrivé en 2018 de Pau avec une étiquette d'international des moins de 20 ans qui ne s'était pas imposé dans son club formateur. Mais deux cent kilomètres plus au nord, il a assez vite trouvé ses marques. Cet athlète longiligne a vite montré qu'il avait l'envergure d'un bon joueur de Top 14, souvent en concurrence avec Nans Ducuing, même s'il peut aussi jouer ailier comme il l'a fait face à Montpellier. Samedi, il a largement participé à ce festival offensif. Les sept essais lui ont procuré une forme de soulagement : "On galère un peu là-dessus depuis le début de la saison. On avait trop de victoires à peu d'essais, alors on voulait se faire plaisir, on y a réussi et nous sommes contents. Je suis heureux que les ailiers aient marqué, c'est ce qu'on voulait avec le gros match de Santiago Cordero. Son retour nous a fait énormément de bien."

Il a tiré finalement son épingle du jeu dans cette saison particulièrement éprouvante. "On a l'impression de ne pas avoir vraiment arrêté. Nous n'avons pas été épargnés par les pépins physiques et certains d'entre nous ont pas mal enchaîné. Attention, je ne vais pas me plaindre. Mais si Nans pouvait revenir, nous amènerions tous les deux de la fraîcheur à l'équipe.Ca commence à tirer pour moi aussi, mais j'ai toujours envie de jouer". Après ce succès face Newport, il bénéficiera de quatre jours de vacances : "Je vais rentrer en famille à Aire sur l'Adour pour me ressourcer un peu. Quatre jours ça passe vite et ca ne nous empêchera pas de préparer le rendez-vous de Toulouse. Je ne sais pas si le foie gras sera interdit, mais il est conseillé d'être modéré."

Contenus sponsorisés