Icon Sport

Champions Cup - Regis Sonnes : "Gagner pour mériter cette qualification"

Sonnes : "Gagner pour mériter cette qualification"
Par Rugbyrama

Le 22/01/2019 à 12:00Mis à jour Le 22/01/2019 à 12:01

CHAMPIONS CUP - Il a très vite nié tout calcul des siens face à Bath (20-17), Regis Sonnes n'en reste pas moins satisfait de la qualification des siens pour les quarts de finale de cette Champions Cup, compétition dans laquelle les Haut-Garonnais effectuaient leur retour. Retour gagnant donc pour le co-entraîneur du Stade mais aussi pour le club.

Rugbyrama : Le Stade Toulousain s'est fait peur sur la fin, était-il question de calculer pour aller jouer au Racing plutôt qu'au Leinster ?

Régis Sonnes : Non, franchement pas du tout. Même si en sachant qu'on était qualifiés avant on pouvait avoir un petit doute, on a quand même joué le coup à fond. Après en seconde période on a fait beaucoup de changements, on a pas mal fait tourner pour dynamiser l'équipe et trouver de nouvelles clés offensives. Ça a peut-être déséquilibré un peu l'équipe. Les conditions climatiques ont aussi joué leur rôle donc on n'a pas eu une deuxième mi-temps comme on l'espérait mais l'essentiel est là. On fait 5 sur 6 dans cette poule, ce qui n'était pas fait dès le départ. Au départ on voulait juste se situer, et on arrive à se qualifier, on en est très fier.

Qu'est ce que vous avez dit à vos joueurs avant la rencontre tout en sachant que vous étiez qualifiés ?

R.S. : De profiter déjà de ce match là pour se faire plaisir, pour s'améliorer dans nos contenus améliorer nos points forts parce que l'on sortait d'une défaite malgré tout. Profiter de cette ambiance dans un stade plein et puis gagner véritablement pour mériter cette qualification.

Champions Cup - Joe Tekori (Toulouse) après avoir marqué le 1er essai des Toulousains contre Bath

Champions Cup - Joe Tekori (Toulouse) après avoir marqué le 1er essai des Toulousains contre BathMidi Olympique

Comme quoi la claquette de Max Médard à l'aller a tout changé...

R.S. : Oui, cela fait aussi partie d'une saison, des petits moments comme cela peut basculer du bon côté. Il y a le match aussi à la maison face au Leinster, qu'on est allés chercher avec un effectif amoindri compte tenu des blessures et des suspendus (Pointud et Kaino suspendus après le match à Bath, Gray au dos et Mermoz à la cheville étaient indisponibles, NDLR), je crois qu'on mérite notre qualification.

C'est donc le Racing en quart de finale...

R.S. : Oui... on monte à la capitale (rires), on se doutait que ça allait être à l'extérieur. Après que cela soit aux Saracens, au Leinster ou au Racing c'est compliqué dans tous les cas. On va d'abord bien préparer ce match là, bien aborder aussi les prochaines échéances en championnat et on va travailler dur pour pouvoir répondre à ce niveau là de la compétition. On va voir également comment on peut se situer comme pour l'ouverture de cette Coupe d'Europe avant les poules.

Pensez-vous que c'est mieux d'aller jouer chez les Saracens ou retourner au Leinster...

R.S. : (Il coupe) Franchement j'en sais rien, ça sera mon premier quart de finale en tant que coach donc je peux pas vous dire. On connaît bien le Racing mais eux aussi nous connaissent parfaitement. Ils sont finalistes de la dernière édition, réguliers, ils mettent comme objectif premier la Coupe d'Europe donc oui pour nous ça va être un gros challenge.

Le Tournoi arrive, ça va être un moment compliqué...

R.S. : On va voir comment ça va se passer, on a su répondre présent, on a gagné pas mal d'expérience en terme d'effectif, de confiance aussi. Cela permettra également à d'autres de prendre du temps de jeu et de tester la profondeur de notre groupe.

Propos recueillis par Enzo Contreras

Contenus sponsorisés
0
0