Icon Sport

Racing 92 : quelle composition pour Toulouse ?

Racing 92 : quelle composition pour Toulouse ?

Le 25/03/2019 à 16:52Mis à jour Le 26/03/2019 à 08:30

CHAMPIONS CUP - Pour tenter de faire tomber l’impressionnant leader du Top 14 ce week-end en quart de finale de la Champions Cup, le staff francilien alignera sa meilleure équipe du moment. Le match de dimanche contre l’UBB (45-27), qualifié de répétition générale, lui a donné quelques indications.

Trois jours avant l’excellente affaire des Racingmen face à un concurrent menaçant pour les phases finales du Top 14, Laurent Labit avait averti ses hommes. "La balle est dans le camp des joueurs et ce sera à eux de nous montrer qui nous devrons mettre la semaine suivante pour le quart de finale." L’obstacle girondin franchi non seulement sans encombre mais avec le bonus offensif (45-27), un grand chamboulement n’est donc pas à prévoir dans la composition altoséquanaise. Les cadres que sont Simon Zebo, Juan Imhoff, Henry Chavancy, Maxime Machenaud et Bernard Le Roux peuvent dormir sur leurs deux oreilles.

Bernard Le Roux face à Bordeaux-Bègles ce dimanche.

Bernard Le Roux face à Bordeaux-Bègles ce dimanche.Icon Sport

On ne s’avance également pas trop en imaginant que Finn Russell et Teddy Thomas, préservés, et Virimi Vakatawa et Leone Nakarawa, sur le banc face à l’UBB, réintégreront sans surprise le XV de départ ciel et blanc. Si Wenceslas Lauret est déclaré apte pour le service, il faudra également lui faire une place - même si Baptiste Chouzenoux déçoit rarement ces derniers temps - quitte à faire monter Le Roux en deuxième ligne. Si la logique du staff francilien depuis le début de saison est respectée, Antonie Claassen sera également partant contre les Rouge et Noir.

Gomes Sa en difficulté, Iribaren hors-jeu

Pour les postes qui posent plus question, la rencontre face à l’Union Bordeaux-Bègles demeure riche en enseignements. Au niveau des satisfactions, Camille Chat a affiché une grande forme physique. Sa puissance lui a permis de dominer ses adversaires et de monopoliser presque à chaque fois deux défenseurs pour l’arrêter. Il sera en balance avec Dimitri Szarzewski, ménagé dimanche. De même, le pilier gauche géorgien Guram Gogichashvili, de retour du Six Nations B, a montré toute son envie lors de son entrée en jeu. Pas sûr donc que son compatriote Vasil Kakovin soit reconduit.

Guram Gogichashvili raffute ici le Bordelais Baptiste Serin.

Guram Gogichashvili raffute ici le Bordelais Baptiste Serin.Icon Sport

Loin de n’apporter que des bons points, la grande répétition de Toulouse aura aussi livré son lot de déceptions : "Il y a quand même pas mal de choses à revoir, on prend deux essais à zéro passe, a confirmé Laurent Travers à chaud. Sur un quart de finale, ça ne pardonnera pas. Il y a encore pas mal de déchets. On fait une première mi-temps vraiment approximative." Dans le viseur du patron des avants franciliens, Cedate Gomes Sa, balayé en mêlée fermée par Thierry Paiva et dont la responsabilité sur les deux essais girondins est clairement engagée. Une défaillance qui lui a valu une sortie prématurée avant la demi-heure de jeu. Et pour ne pas arranger ses affaires, son remplaçant Ben Tameifuna a remis le Racing 92 sur les bons rails, contribuant largement au succès bonifié des siens.

Ben Tameifuna a fait des dégâts dans la défense de l'UBB

Ben Tameifuna a fait des dégâts dans la défense de l'UBBIcon Sport

De quoi, a priori, lui garantir un ticket de titulaire pour dimanche. Un honneur dont ne pourra même pas prétendre Teddy Iribaren, qui s’est privé tout seul du quart de finale en assénant un crochet du gauche pleine mâchoire à Baptiste Serin, moins d’une minute après son entrée en jeu. Un coup de sang qui offre indirectement au jeune Antoine Gibert (21 ans) l’espoir de prendre part au choc européen. Le moins attendu mais certainement pas le moins heureux des gagnants de ce Racing 92 - UBB.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0