Icon Sport

Champions Cup - Racing 92 : attention à ne pas tout gâcher !

Racing 92 : attention à ne pas tout gâcher !

Le 12/01/2019 à 08:59Mis à jour Le 12/01/2019 à 09:00

CHAMPIONS CUP - Souverain depuis le début de la campagne de la Champions Cup, le Racing 92, leader de sa poule, devra se méfier d’une formation de l’Ulster Rugby souvent délicate à manœuvrer sur son terrain.

Ils sont accrochés à leur première place ! Leader de la Poule 4 avec 19 points, le Racing 92 retrouvera son dauphin ce samedi sur la pelouse souvent hostile du Kingspan Stadium (l’Ulster s’est imposé lors de 9 de ses 10 dernières réceptions en Champions Cup (1 défaite), son seul revers sur ses terres s’est produit face à une équipe du TOP 14 (Bordeaux-Bègles en 2016/2017, ndlr). Opposés à l’Ulster (14 points), les Racingmen ont la possibilité de valider leur ticket pour les quarts de finale de la Champions Cup et ont surtout en tête de figurer parmi les meilleures équipes européennes à l’issue de la phase de poules.

"On peut se retrouver qualifié la semaine prochaine, mais à devoir se déplacer pour un quart de finale. Ce n'est pas du tout notre objectif. On y va pour gagner", insiste l’entraîneur des arrières franciliens Laurent Labit.

Champions Cup - Les joueurs du Racing 92 célébrant un essai contre l'Ulster

Champions Cup - Les joueurs du Racing 92 célébrant un essai contre l'UlsterIcon Sport

Tombeur de la province irlandaise au match aller (44-12), le Racing 92 sera toujours privé de son talonneur Camille Chat, touché à l’épaule et éloigné des terrains depuis la tournée de novembre du XV de France, et de son virevoltant ailier Teddy Thomas, touché aux ischios-jambiers et indisponible quatre semaines. Les Racingmen pourront toutefois compter sur le retour du rugueux deuxième-ligne irlandais Donnacha Ryan, touché depuis un mois et demi au cartilage d’un genou.

" "Il faut garder en tête que l’Ulster reste un prétendant à la qualification""

Sur le terrain gras de Belfast, les Ciel et Blanc seront attendus sur le plan stratégique pour échapper à la pression des Ulstermen. "Les conditions seront différentes de celles dont nous avons l’habitude à Paris La défense Arena. Nous devons être en place tactiquement, dans l’alternance du jeu, afin d’espérer un résultat positif", rappelle le demi d’ouverture Ben Volavola. Impressionnants lors de leurs quatre premiers matches de la Champions Cup (le Racing 92 est celle qui a gagné le plus de mètres par match (566) et réussi le plus de franchissements (13,8 par rencontre), avec trois bonus offensifs à la clé, les coéquipiers d’Antonie Claassen ont surtout en tête d’éviter tout excès d’euphorie si près d’un accessit en phases finales.

Champions Cup - Ben Volavola (Racing 92) contre l'Ulster

Champions Cup - Ben Volavola (Racing 92) contre l'UlsterIcon Sport

"Nous abordons ce match avec de bonnes intentions et la volonté de rester sérieux afin de ne pas déjouer. Il faut garder en tête que l’Ulster reste un prétendant à la qualification", souligne le troisième-ligne international. Un prétendant qui pourrait bien contrarier la qualification des Ciel et Blanc.

Contenus sponsorisés
0
0