Icon Sport

Pourquoi l'UBB pourrait ne pas jouer sa demi-finale

Pourquoi l'UBB pourrait ne pas jouer sa demi-finale
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 25/04/2021 à 18:01Mis à jour

CHAMPIONS CUP - Non seulement les Bordelais n'ont pas pu jouer contre Montpellier, mais ils pourraient ne pas jouer leur demie européenne face à Toulouse.

L'UBB a enregistré plusieurs cas de Covid depuis la semaine du 17 avril. Non seulement, l’UBB a été contrainte à une préparation totalement perturbée depuis (entraînements pas petits groupes), depuis trois semaines mais la tenue même de sa demie de Toulouse se trouve menacée. L’EPCR peut leur interdire de la jouer sur la foi des tests reçus à trois jours du coup d’envoi .

Voici ce que dit le règlement de l'instance européenne : ''Si l’on estime que la tenue d’un match peut être remise en question, par exemple parce qu’un club a obtenu un ou plusieurs résultats positifs à un test PCR effectué trois jours avant le coup d’envoi, alors la Commission d’évaluation des risques médicaux se réunira pour déterminer si le match peut être joué en toute sécurité. Si un match ne peut être joué en toute sécurité, alors il sera annulé et le club dont le statut COVID-19 n’a PAS obligé l’annulation se qualifiera pour la phase suivante du tournoi. ''

UBB

UBBIcon Sport

On peut penser que dans le cas de plusieurs cas positifs, l’EPCR annulera la demie pour ne pas exposer les adversaires. Vincent Gaillard président de l’EPCR précise : ''Si un joueur est positif plus tôt dans le semaine, le lundi par exemple, il ne pourra pas jouer le match. Il faudra déterminer avec qui , il a été en contact et isoler aussi ces joueurs éventuels, Mais la rencontre peut très bien se dérouler sans eux .''

Les Bordelais sont à l'isolement jusqu'à lundi. Ils repasseront des tests lundi, mercredi et vendredi. Evidemment, en cas de nouveaux cas positifs, ils seront soumis au fameux jugement de l'EPCR. Tout porte à croire qu'il irait dans le sens d'une élimination sur tapis vert. On rappelle que les Bordelais seront de fait handicapés pour la demie de Toulouse puisque les joueurs touchés par le Covid ont été isolés dix jours (et non pas sept car il s'agit du variant anglais).

Contenus sponsorisés