Icon Sport

Mauvaka : "Agréable de faire partie de la nouvelle aventure bleue"

Mauvaka : "Agréable de faire partie de la nouvelle aventure bleue"

Le 16/01/2020 à 09:39

CHAMPIONS CUP - Le talonneur Peato Mauvaka vient d'être rappelé en équipe de France. Aussi discret avec ses mots qu’explosif sur un terrain, le Toulousain de 23 ans s’est comme souvent accordé du rab d’atelier de jeu au sol après un entraînement cette semaine avant de répondre.

Rugbyrama : Au vu des sourires et la joie de s’entraîner, votre dernière victoire au Connacht le weekend dernier a fait du bien aux troupes...

Peato Mauvaka : Nous avons déjà été contents de retrouver le goût de la victoire après le match nul contre Toulon et la défaite à Paris que nous avions concédés en Top 14. Ça fait toujours du bien de gagner. On a tout fait pour repartir de Galway avec les cinq points du bonus offensif mais sans y parvenir. Au-delà des points qui sont très importants en Coupe d’Europe, il faut aussi retenir la victoire et la prestation qu’on a produite en Irlande. Et de ce point du vue, cela aura été positif.

Plus loin que le match, ce déplacement européen dans un contexte différent a-t-il eu des vertus collectives ?

P.M. : Nous sommes partis trois jours pour ce déplacement au Connacht avec une météo typique et ça fait toujours du bien à ce groupe de se retrouver, de se resserrer dans ce genre de contexte. Être ensemble, c’est ce qui fait notre force. Or, entre la Coupe du monde, les blessures ou les matches qui s’enchaînent, il en a un peu été privé en ce début de saison.

Que pensez-vous de cette 6e et dernière journée qui vous voit recevoir Gloucester tout en étant déjà qualifiés pour les phases finales européennes ?

P.M. : Nous allons essayer de nous imposer, avec le bonus si possible. Notre objectif est de recevoir en quarts. Mais avant de penser à tous les cas de figure, il faudra avant tout battre cette belle équipe anglaise qui nous avait posé des problèmes au match aller et qui jouera aussi sa qualification chez nous.

" C’est triste pour Anthony Etrillard"

Vous avez eu le bonheur d’être rappelé en équipe de France pour préparer le prochain Tournoi des 6 Nations. Quel est votre sentiment ?

P.M. : J’étais dégoûté d’avoir quitté les Bleus lors de la Coupe du monde au Japon sur blessure. Aussi, quand la liste des 42 a été divulguée, j’ai été un peu déçu de ne pas voir mon nom. Cela dit, je revenais de blessure et c’était peut-être un peu tôt. J’ai continué à travailler dur pour revenir à mon meilleur niveau. Alors c’est triste pour Anthony Etrillard qui s’est blessé et que je remplace mais c’est cool pour moi.

Top 14 - Peato Mauvaka (Toulouse) face à Anthony Etrillard (Toulon)

Top 14 - Peato Mauvaka (Toulouse) face à Anthony Etrillard (Toulon)Icon Sport

Ce choix de vous sélectionner parmi les 42 pour préparer le Tournoi veut aussi dire que vous comptez dans l’esprit du nouveau staff. Cela doit vous rassurer, non ?

P.M. : C’est agréable de faire partie de la nouvelle aventure bleue. Il me tarde de retrouver ce nouveau groupe et ce nouveau staff même si on l’a connu pour la plupart déjà au Japon il y a quelques mois lors du Mondial. On ne partira pas de zéro. Parmi les nouveaux entraîneurs, il y aura aussi William Servat (en charge des avants, ndlr) qui a été mon mentor au Stade Toulousain. Cela va me faire du bien de travailler à nouveau avec lui. Mais bon, nous n’y sommes pas encore et mon esprit est tourné vers les Rouge et Noir.

Votre club va en revanche devoir laisser partir neuf éléments en équipe de France et devoir jongler entre doublons et gestion d’effectif, ce qui n’est jamais évident…

P.M. : (Il coupe) La saison dernière, la configuration était presque identique. Au poste de talonneur, Julien Marchand et Leonardo Ghiraldini étaient par exemple en sélection. Je pense qu’on a une profondeur d’effectif et des joueurs pour passer cette période sans encombre alors je ne m’en fait pas trop pour ça. Nous avons beaucoup de qualité dans notre groupe où chacun a une place importante et ceux qui ont un peu moins joué dernièrement vont pouvoir démontrer leur importance.

Les saisons qui suivent un titre sont toujours compliquées pour le champion. Quel est votre ressenti sur cette première partie de saison et l’état d’esprit de votre groupe ?

P.M. : C’est positif. J’espère que nous allons aller le plus loin possible aussi bien en championnat qu’en Coupe d’Europe, et que nous ferons aussi bien que la saison dernière. Je le sens et je l’espère. Nous faisons tout pour en tout cas.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0