Icon Sport

Champions Cup - Montpellier saoûlé de sanctions

Montpellier saoûlé de sanctions
Par Jérôme Prevot via Midi Olympique

Le 19/01/2019 à 10:20Mis à jour Le 19/01/2019 à 16:28

CHAMPIONS CUP - Si le MHR n'a pas pu renverser la vapeur à Edimbourg, il le doit à son manque de discipline. Comment survire à un tel différentiel de pénalité contre soi.

Le MHR ne verra pas les quarts de finale de la Champions Cup. La déception était immense dans les couloirs de Murrayfield, mais personne ne criait au scandale. Edimbourg s'est montré plus fort. Pas si brillant que ça, mais plus fort et plus rigoureux. Comment Montpellier a-t-il pu perdre ce match capital ? Une chose est sûre, Il ne l'a pas perdu sur l'orgie de jeu annoncée par ceux qui avaient été séduits par Edimbourg ces dernières semaines. Montpellier a bien défendu et a subi peu d'occasion d'essais sur du jeu déployé, très peu. Quant au terrible Mata, il n'a pas été particulièrement flamboyant, juste puissant sur deux ou trois mètres et, une fois capable de fixer trois défenseurs pour libérer son centre Dean. Mais il faut le reconnaître, la défense héraultaise avait bien ciblé le phénomène fidjien. La défense des homems de Vern Cotter fut plutôt de qualité. On ne peut pas leur enlever ça face à des attaquants plein de vitalité (quel match de Duhane Van der Merwe, un ancien du MHR).

Champions Cup - Edimbourgh contre Montpellier

Champions Cup - Edimbourgh contre MontpellierIcon Sport

Jacques Du Plessis échappe au carton miraculeusement

En fait, si l'on doit retenir un élément saillant de cette défaite de Montpellier en Ecosse, c'est la différence effarante de pénalités : quatorze à quatre en défaveur du MHR. Chaque mi-temps d'est soldée sur le même « score » : 7-2. Les Héraultais ont donné trop de points faciles sur des hors-jeu de position, des ballons gardés au sol trop loin des soutiens (Steyn, Serfontein, Immelman) et des mêlées sanctionnées. La première ligne a été trois fois sifflée par M. Doyle, et Vern Cotter a préféré prendre les devants en faisant sortir Jannie Du Plessis prématurément, pour tenter de remédier à ce problème. Voir ce pilier si expérimenté autant en difficulté, on ne s'attendait pas à voir cette déconfiture.

Champions Cup - Darcy Graham (Edimbourgh) inscrivant un essai contre Montpellier

Champions Cup - Darcy Graham (Edimbourgh) inscrivant un essai contre MontpellierIcon Sport

On regrettera aussi ce plaquage haut, presque une gifle, de Jacques Du Plessis sur WP Nel (33e) : un geste qui coûta trois points mais aurait pu valoir un carton au grand blond... et qui l'aurait empêché de marquer le seul essai du MHR quelques minutes plus tard.

Montpellier a donc été saoulé de pénalités en tous genres. Pas la peine de chercher plus loin les raisons de ce camouflet. Mais pour faire bonne mesure, on regrettera aussi ses passes manquées de Paillaugue pour Camara ou de Martin pour Immelman en fin de rencontre. Edimbourg avait déjà pris le large, mais il restait une petite chance. Les Héraultais l'ont gâchée. L'inspiration de Pienaar sur une pénalité rapide qui envoya Du Plessis à l'essai n'aura servi à rien. Edimbourg a eu les munitions pour réaliser son rêve, son pack a fait le boulot, Pyrgos a monté les bonnes chandelles au bon moment. Montpellier fut une victime trop facile. C'est ça le plus triste.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0